Littérature étrangère

Affichage de 25–36 sur 416 résultats

  • Dino Buzzati

    LE DÉSERT DES TARTARES

    BROCHÉ -13% ! 3,50

    Heureux d’échapper à la monotonie de son académie militaire, le lieutenant Drogo apprend avec joie son affectation au fort Bastiani, une citadelle sombre et silencieuse, gardienne inutile d’une frontière morte. Au-delà de ses murailles, s’étend un désert de pierres et de terres desséchées, le désert des Tartares. À quoi sert donc cette garnison immobile aux aguets d’un ennemi qui ne se montre jamais ? Les Tartares attaqueront-ils un jour ? Drogo s’installe alors dans une attente indéfinie, triste et oppressante. Mais rien ne se passe, l’espérance faiblit, l’horizon reste vide. Au fil des jours, qui tous se ressemblent, Drogo entrevoit peu à peu la terrible vérité de fort Bastiani.

  • Hugo Pratt

    CORTO MALTESE : COUR DES MYSTÈRES

    POCHE -54% ! 3,50

    Embarquez-vous à la suite de Corto Maltese dans une succession d’aventures échevelées qui débutent dans les ruelles et les cours de Hong Kong. Le Maltais va vite y retrouver Raspoutine, son inévitable complice, et se lancer avec lui à travers la Chine et la Sibérie – nous sommes en 1919 – à la poursuite du  » train d’or  » qui emporte le trésor du tsar sous la garde de l’amiral Koltchak. Bagarres, rebondissements, coups fourrés, sociétés secrètes, révélations stupéfiantes, on se doute qu’avec Hugo Pratt on n’aura guère le temps de respirer.

  • Jorn Riel

    VOYAGE À NANGA

    POCHE -47% ! 3,50

    Le versant arctique de l’œuvre de Jørn Riel (dédié pour une part à Paul-Émile Victor ? les deux hommes se sont côtoyés sur l’île d’Ella ?, pour l’autre à Nugarssuguaq, la petite fille groenlandaise de Jørn Riel) est d’abord constitué de la série des Racontards arctiques, suite de fictions brèves ayant toujours pour héros ? ou antihéros magnifiques ? les mêmes trappeurs du Nord-Est groenlandais, paumés hâbleurs, écrivain de pacotille, tireur myope, philosophe de comptoir devant un imbuvable tord-boyaux, bourrus bienveillants, amoureux de cet être cruellement absent de la banquise, la femme. Au-delà du rire, parce que ces livres sont de nature à dérider les plus mélancoliques, c’est bien toute une nouvelle vision du monde que nous offre Jørn Riel. Celui qui a vécu le désert, désert de sable ou désert de glace, sait aller à l’essentiel.

  • Arthur Golden

    GEISHA

    POCHE -49% ! 4,50

    A neuf ans, dans le Japon d’avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d’extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu’il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui fera d’elle une vraie geisha.Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l’amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d’une rivale. Elle rencontrera finalement l’amour…Ecrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d’un exceptionnel document et le souffle d’un grand roman. Il nous entraîne au coeur d’un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

  • Risa Wataya

    TREMBLER TE VA SI BIEN

    POCHE -38% ! 4,00

    « Etô Yoshika, vingt-six ans. Nationalité japonaise, groupe sanguin B, employée à K.K. Maruei, facilement acnéique. Copain zéro, économies zéro. Loyer mensuel 75?000 yens. Ce que je déteste?: les glandeurs. Ce que j’aime?: le ragoût de bœuf. Ma passion du moment?: chercher sur Wikipédia les espèces animales éteintes. »Yoshika a la tête dans les étoiles et deux amoureux. C’est une jeune ingénue qui cherche sa place dans l’univers et se demande parfois si elle n’est pas elle-même une espèce en voie d’extinction. Elle raconte avec une telle drôlerie ses incertitudes amoureuses que ça crépite à chaque ligne comme une étoile lointaine, ou comme un tube au néon sur le point d’imploser.Un roman faussement léger, férocement lucide et d’un humour réjouissant.

  • Aki Shimazaki

    SUZURAN

    BROCHÉ -50% ! 7,50

    Anzu est céramiste. Elle habite seule avec son fils depuis son divorce et ne souhaite pas se remarier. Elle s’épanouit pleinement dans un quotidien calme rythmé par la pratique de son art. Sa douceur naturelle est à l’image de sa vie, dans une petite ville au bord de la mer du Japon et au pied du mont Daisen. Sa sœur aînée, célibataire et séductrice impénitente qui vient de se fiancer, annonce qu’elle viendra de Tokyo présenter à sa famille l’heureux élu.

  • Jessie Burton

    LES FILLES AU LION

    POCHE -52% ! 4,50

    Londres, 1967. Arrivée des Caraïbes cinq ans plus tôt, Odelle Bastien se rêve écrivain mais peine à trouver ses marques. Sa vie bascule quand elle décroche un poste de dactylo dans une galerie d’art et rencontre la charismatique Marjorie Quick, qui lui redonne confiance. Puis arrive un jour un tableau représentant deux femmes et un lion, qui semble profondément troubler Marjorie. Intriguée, Odelle décide de percer l’énigme de cette toile. Andalousie, 1936. La jeune Olive Schloss, fille d’un marchand d’art en exil, aspire à devenir peintre mais sa famille s’y oppose. Un artiste révolutionnaire, Isaac Robles, se présente un jour avec sa soeur dans leur propriété. Petit à petit, ils s’insinuent dans la famille Schloss et proposent à Olive un marché dont les terribles conséquences résonneront dans les décennies suivantes…

  • Ludmila Oulitskaïa

    SONIETCHKA

    POCHE -41% ! 3,00

    Depuis toujours, Sonia puise son bonheur dans la lecture et la solitude. C’est dans une bibliothèque que, à sa grande surprise, Robert, un peintre plus âgé qu’elle, qui a beaucoup voyagé en Europe et connu les camps, la demande en mariage. Avec Robert et, bientôt leur fille Tania, Sonia n’est plus seule, elle lit moins, mais malgré les difficultés matérielles de l’après-guerre, elle cultive toujours le même bonheur limpide, très légèrement distant et ironique. Des années plus tard, Tania introduit à la maison son amie polonaise Jasia, fille de déportés, mythomane, fantasque, aussi jolie que Tania est laide, et goûtant, comme elle, aux jeux amoureux. Jasia devient la maîtresse de Robert. Malgré son chagrin, Sonia est toujours heureuse. Robert meurt. Tania et Jasia s’en vont à leur tour, Sonia se retrouve seule, elle se remet à lire. Elle irradie toujours du même bonheur résolument paisible et mystérieux.

  • Isabel Wolff

    MISÉRABLE MIRANDA

    POCHE -47% ! 4,00

    Un doberman dépressif ? Un ouistiti somnambule ? Un iguane irritable ? Une seule solution : Miranda ! Tout Londres ne parle que des miracles de cette jeune et jolie psy pour animaux. Dommage que son don pour décrypter les névroses de ses patients à poils et à plumes s’évapore dès qu’elle rencontre un homme. Car la vie amoureuse de Miranda est une véritable catastrophe. La preuve : elle était sur le point de se marier avec Alexander quand elle a brutalement découvert sa vraie nature. Et ce n’est pas la réapparition dans sa vie de son premier amour, James – avec qui elle a commis l’irréparable – qui va l’aider à inverser la tendance. Quoique…

  • Sophie KINSELLA

    POPPY WYATT EST UN SACRÉ NUMÉRO

    POCHE -50% ! 4,00

    Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis des générations, et, sans transition, on lui a volé son téléphone. Alors qu’elle envisage sérieusement la fuite à l’étranger, miracle : là, dans une poubelle, un portable ! Juste le temps de convaincre Sam, le ronchon propriétaire dudit portable, que c’est emprunt temporaire, et Poppy reprend les choses en main. Mais Magnus est aux abonnés absents, impossible de retrouver cette fichue bague, et pour couronner le tout, d’étranges textos ne cessent d’arriver sur le téléphone de Sam… Retour à la case crise de nerfs !  » Rien que d’en parler, on en rit encore !  » Le Dauphiné libéré

  • Miguel de Cervantes Saavedra

    DON QUICHOTTE – TOME 1

    POCHE -45% ! 4,50

    « Dans un village de la Manche dont je ne veux pas me rappeler le nom, vivait, il n’y a pas si longtemps, un de ces hidalgos à lance au râtelier, bouclier antique, maigre rosse et lévrier courant. Un pot-au-feu plus vache que mouton, du ragoût tous les soirs ou presque, des lentilles le vendredi, quelque pigeonneau le dimanche en plus de l’ordinaire consommaient les trois quarts de son bien. Le reste filait avec une casaque de bon drap noir et des chausses de velours pour les fêtes avec leurs couvre-pieds assortis ; les jours de semaine il tenait son rang avec un drap fin, gris souris. »Jean-Raymond Fanlo a tant dépoussiéré ce texte fabuleux qu’ il le fait sonner comme une nouveauté. Fabrice Gaignault, Lire.Nouvelle traduction, présentation et notes de Jean-Raymond Fanlo.

  • Kenzaburo Oe

    DITES-NOUS COMMENT SURVIVRE À NOTRE FOLIE

    POCHE -52% ! 4,50

    Deux drames marquent ces quatre nouvelles : la guerre – Kenzaburô Oé avait dix ans en 1945 -, et la naissance, en 1964, de son fils anormal qui lui a révélé le véritable chemin de la vie. Si les récits de Kenzaburô Oé ne sont jamais totalement autobiographiques, tous en revanche prennent naissance dans son expérience personnelle. Dans Gibier d’élevage, l’auteur décrit l’impact sur les esprits, dans un village montagnard, de la présence d’un prisonnier noir américain. Dans Dites-nous comment survivre à notre folie, nous sont contés les efforts d’un père pour nouer avec son fils handicapé mental, des relations aussi étroites et fines que possible. La dernière nouvelle est l’un des textes les plus déconcertants et les plus complexes de ce romancier qui fut couronné par le prix Nobel en 1994.

Affichage de 25–36 sur 416 résultats