Littérature

Les derniers romans, thrillers et livres de sciences-fiction sont dans ce rayon. Découvrez tous vos auteurs favoris ainsi que les conseils de lectures.

Affichage de 1–12 sur 1601 résultats

  • HARLAN COBEN

    NE T’ENFUIS PLUS

    POCHE 4,50

    Une SDF dans Central Park. C’est votre fille. Disparue depuis des mois. Elle fuit, elle a des ennuis. Vous voulez la sauver. Bien sûr, qui n’aiderait pas son enfant ? Mais vous ignorez que la rattraper, c’est la mettre en danger. Elle et tous ceux que vous aimez. Les secrets ne meurent jamais.

  • Josée Ouimet

    LA MARCHE DES NUAGES INTÉGRALE

    LIVRE 15,00
  • CAROLE AUGER RICHARD

    LES PAROISSIENS DE CHAMPS DE GRACE – L INTEGRALE –

    BELLE RELIURE 16,00
  • Etiquette

    384442 PETITS FRANÇAIS ET MOI ET MOI ET MOI…

    8,00
  • Etiquette

    DE MUSIQUE ET D’OMBRE

    17,00
  • Etiquette

    RAPT DANS LA MALEPERE

    19,00

     » Moi, j’aime pas l’été. À partir de trente-deux degrés, je suffoque, je bous, je ramollis. Bref, je suis en apnée. Et trente-deux degrés, l’été, dans mon Languedoc natal, c’est du courant, du normal, de la petite bière. Imaginez le tableau : vous sortez de chez vous, habillé le plus légèrement possible, faut ce qu’il faut pour rester décent ; la chape de chaleur s’abat sur vous, vous êtes asphyxié. Pas un nuage à l’horizon, pas un souffle d’air… À perte de vue la campagne immobile, comme si elle retenait son souffle en attendant des jours meilleurs, elle aussi !… Moi dans ces cas-là, j’hiberne. Blottie au fond de ma maison bien fraîche, je démultiplie mon rythme, je procrastine allègrement et sans scrupules, demain il fera jour, comme disent les vieux sages…et peut-être un peu moins chaud, qui sait ? Et je mets le nez dehors le matin, de très bonne heure. À la fraîche. Juste après le réveil des oiseaux, vers six heures. Tout est calme, une rosée diaphane mouille l’herbe du jardin. Quelques brumes s’accrochent aux cheminées, le soleil se lève déjà, le perfide. Je prends mon petit déjeuner face aux montagnes, et hop, c’est l’heure de la balade, à pied ou en vélo. Ce matin-là, c’était en vélo.  » Sauf que ce matin-là, la balade d’Elsa Dekerrmarech, artiste peintre installée à Montréal, village bordé par le joli massif de la Malepère dans l’Aude, va plonger dans un inconnu inquiétant.Heureusement le commissaire Zorro n’est pas loin !

  • Etiquette

    ET POUR QUELQUES LINGOTS DE PLUS…

    15,00
  • #BACKSTAGE

    15,00

    Des vies qui se croisent, s’entrelacent et parfois se rencontrent avec violence. Des gens ordinaires, comme nous pouvons tous en croiser au quotidien dans la rue sans savoir ce qui se cache derrière leurs regards. Histoires d’amour brisées ou prometteuse

  • LA VALSE DES ÉPHÉMÈRES

    12,99

    Eliott et Gabrielle vivent leur vie de gosses des quartiers populaires. Petits boulots, coups tordus et rêves éphémères. Alexander Clayton, entomologiste passionné et solitaire, tente de renouer avec le monde qui l’entoure.Mais dans ce Paris surveillé par des flics enragés et une Justice prédatrice, leur monde est sur le point de se faire écraser. Dès lors, les instincts se révèlent.D’un côté, la loi. De l’autre, ceux qui n’ont plus rien à perdre.Un roman noir inspiré de faits réels, qui nous plonge dans le Paris du début du XXe siècle et qui nous pose cette question terriblement d’actualité : Supporteriez-vous de vivre dans un pays où la pauvreté est un crime ?——————————–Après deux romans feel-good, dont un récompensé au Salon du Livre de Paris 2019, (Prix du Jury Amazon), Virginie Lloyd signe là, un roman sombre et audacieux. Reporter pendant vingt ans, aujourd’hui, elle se consacre à l’écriture.

  • Etiquette

    DÉVORÉS PAR LA CLARTÉ

    9,50

    Une mystérieuse pandémie bouleverse les fondements mêmes de la vie sur Terre. D’indétectables spores s’attaquent aux humains.

    « Dévorés par la clareté » est un roman haletant qui vous invite à jeter un autre regard sur nous-mêmes, ainsi que sur la réalité insondable qui nous entoure

  • Jonathan Coe

    LA VIE TRÈS PRIVÉE DE MR SIM

    BROCHÉ 11,00

    Max Sim, le protagoniste principal, est un antihéros par excellence, voué à l’échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l’échec à l’âge adulte (sa femme le quitte, sa fille ne le regarde guère, sinon pour rire sous cape), s’acceptant d’ailleurs en tant qu’échec et y trouvant même une certaine paix : l’absence de lutte, enfin.  » Savoir s’accepter  » devient l’un de ses mots d’ordre… À force de solitude, il finit par converser avec son GPS au long de ses pérégrinations de commis-voyageur représentant en brosses à dents dernier cri. Il tombe amoureux de cette voix désincarnée, lui imaginant même une personnalité, et les dialogues engagés avec elle partagent le lecteur entre le rire et la compassion. Le drame essentiel réside pourtant dans la relation avec son père, dont il découvre en lisant son journal qu’il était homosexuel et l’a conçu, lui, Max, par accident pourrait-on dire. Mais il va tout de même essayer de se réconcilier avec ce père et même, de lui faire retrouver son ami de cœur, l’extraordinaire Roger S. Un échec là encore, mais l’échec est l’un des ressorts du comique… Jonathan Coe renoue ici avec la veine comique tout en gardant la même complexité, la même précision, la même habileté que dans ses livres précédents. Tout à la fois drôle, bien construit et situé à la pointe du contemporain, le roman procède par mélange de genres, suite d’échos, de souvenirs récurrents, de parallèles, de rappels, pour tenter de cerner la grand interrogation : jusqu’à quel point la vie peut être considérée comme une fiction ?

  • Shane STEVENS

    AU-DELÀ DU MAL

    BROCHÉ 11,00

    Le  » Citizen Kane  » du roman de serial killer.Après plus de vingt-cinq ans de malédiction éditoriale, nous avons le plaisir de vous présenter pour la première fois en langue française Au-delà du mal, de Shane Stevens, l’un des livres fondateurs du roman de serial killer, avec Le Dahlia noir de James Ellroy et Le Silence des agneaux, de Thomas Harris. À 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s’en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les États-Unis. Très vite, une chasse à l’homme s’organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral. Les destins croisés des protagonistes, en particulier celui d’Adam Kenton, journaliste dangereusement proche du meurtrier, dévoilent un inquiétant jeu de miroir, jusqu’au captivant dénouement. À l’instar d’un Hannibal Lecter, Thomas Bishop est l’une des plus grandes figures du mal enfantées par la littérature contemporaine, un  » héros  » terrifiant pour lequel on ne peut s’empêcher d’éprouver, malgré tout, une vive sympathie. Au-delà du mal, épopée brutale et dantesque, romantique et violente, à l’intrigue fascinante, constitue un récit sans égal sur la façon dont on fabrique un monstre et sur les noirceurs de l’âme humaine. D’un réalisme cru, presque documentaire, cet ouvrage, hanté par la figure de Caryl Chessman, n’est pas sans évoquer Le Chant du bourreau de Norman Mailer et De sang-froid de Truman Capote. Un roman dérangeant, raffiné et intense.

Affichage de 1–12 sur 1601 résultats