Littérature française

Affichage de 1–12 sur 657 résultats

  • Vincent VILLEMINOT

    NOUS SOMMES L’ÉTINCELLE

    POCHE 3,50

     » Nous ne jouerons pas le jeu  » … Trente-six ans plus tôt, dégoûtée d’un monde où elle n’avait plus sa place, une partie de la jeunesse a fait sécession. Loin de la Ville sous surveillance, une poignée d’entre eux a choisi la nature, la cabane – la vie sous les arbres. Utopie ? Peut-être… 2061, Forêt du D., Dordogne. Ils sont trois enfants sauvages – chasseurs, pêcheurs, loups parmi les loups. Arrachés à leurs parents par une troupe de braconniers, Montana, Dan et Judith vont devoir survivre à tout prix. Et sous la cendre des illusions, raviver l’étincelle…  » C’est beau, violent, cru, tragique, et puis haletant, un propos politique qui se dévore comme un roman d’aventure.  » Alexis Jenni, prix Goncourt 2011Cet ouvrage a reçu le Prix du Roman d’Écologie

  • Marie NDiaye

    TROIS FEMMES PUISSANTES

    POCHE 4,00

    Trois récits, trois femmes qui disent non. Elles s’appellent Norah, Fanta, Khady Demba. Chacune se bat pour préserver sa dignité contre les humiliations que la vie lui inflige avec une obstination méthodique et incompréhensible. L’art de Marie NDiaye apparaît ici dans toute sa singularité et son mystère. La force de son écriture tient à son apparente douceur, aux lentes circonvolutions qui entraînent le lecteur sous le glacis d’une prose impeccable et raffinée, dans les méandres d’une conscience livrée à la pure violence des sentiments.

  • Éric-Emmanuel Schmitt

    LE SUMO QUI NE POUVAIT PAS GROSSIR

    POCHE 3,00

    Sauvage, révolté, Jun promène ses quinze ans dans les rues de Tokyo, loin d’une famille dont il refuse de parler. La rencontre surprenante d’un maître du sumo, qui décèle un  » gros  » en lui malgré son physique efflanqué, va l’entraîner dans la pratique du plus mystérieux des arts martiaux. Avec lui, Jun découvre le monde insoupçonné de la force, de l’intelligence et de l’acceptation de soi. Mais comment atteindre le zen lorsque l’on est dans la douleur et la violence ? Comment devenir sumo quand on ne peut pas grossir ?Après Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, L’Enfant de Noé, meilleures ventes de l’auteur, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit Le Cycle de l’Invisible avec ce récit qui mêle enfance et spiritualité, nous conduisant à la source du bouddhisme zen.

  • Michel Bussi

    AU SOLEIL REDOUTÉ

    POCHE 5,50

    Elles étaient cinq… Cinq lectrices fidèles et auteures en herbe qu’un concours expédie, pour une semaine, au paradis du Pacifique, les îles Marquises. Au programme, atelier d’écriture sous la baguette du grand écrivain Pierre-Yves François, et puis… tout le reste, bien sûr : découverte de l’île – ce joyau fauve cher à Gauguin et chanté par Brel –, sable noir, folklore local, tatouages raffinés, disparitions mystérieuses et meurtres en série… Sous l’œil placide des grands tikis, quelqu’un tue au soleil. Qui sera la prochaine victime ?  » Une palpitante murder party polynésienne.  » Paris Match » Un endroit rêvé pour concocter un huis clos que n’aurait pas renié la reine Agatha Christie.  » LiRE

  • Joël Dicker

    LE LIVRE DES BALTIMORE

    POCHE 4,50

    Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

  • René Barjavel

    LA NUIT DES TEMPS

    POCHE 3,50

    Dans l’immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé du relief sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace… Que vont découvrir les savants et les techniciens venus du monde entier qui creusent la glace à la rencontre du mystère ? La nuit des temps, c’est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d’amour passionné. Traversant le drame universel comme un trait de feu, le destin d’Elea et de Paikan les emmène vers le grand mythe des amants légendaires.

  • Gustave Flaubert

    TROIS CONTES

    POCHE 2,00

    Je me souviens d’avoir eu des battements de coeur, d’avoir ressenti un plaisir violent en contemplant un mur de l’Acropole, un mur tout nu (celui qui est à gauche quand on monte aux Propylées). Eh bien ! je me demande si un livre, indépendamment de ce qu’il dit, ne peut pas produire le même effet. Dans la précision des assemblages, la rareté des éléments, le poli de la surface, l’harmonie de l’ensemble, n’y a-t-il pas une vertu intrinsèque, une éspèce de force divine, quelque chose d’éternel comme un principe ? »Ce principe évoqué par Flaubert à l’adresse de son amie George Sand, c’est celui des Trois Contes qu’il publie en 1877, trois ans avant sa mort, et qui sont comme le testament littéraire où s’affirme son ultime conception de l’écriture. Récits éblouissants, limpides et cependant énigmatiques, Un coeur simple, La Légende de saint Julien l’Hospitalier et Hérodias nous conduisent de l’Occident moderne à l’Orient des débuts de notre ère : entre mots et images, ils nous parlent de l’amour et de la folie, du quotidien et du sacré, et de notre inexorable besoin d’eternité.

  • Romain Puértolas

    LA PETITE FILLE QUI AVAIT AVALÉ UN NUAGE GRAND COMME LA TOUR EIFFEL

    POCHE 3,50

    « Chaque seconde qui passait était une seconde de vie perdue pour Zahera. Car la maladie progressait à pas d’ogre et l’hôpital, là-bas, n’avait pas les moyens techniques de s’en occuper. La petite fille ne devait donc son salut qu’à sa volonté de fer, et à l’espoir, maintenant, que sa maman vienne la chercher au plus vite. »R. P.Alors que la jeune et jolie factrice parisienne Providence Dupois s’apprête à partir en Afrique chercher la petite fille qu’elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l’ensemble du trafic aérien européen. D’aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L’amour donne des ailes. Êtes-vous prêt à vous envoler ? Une bouffée d’air frais, qui mêle de la fantaisie, du rêve et beaucoup d’amour.Yves Calvi,« Laissez-vous tenter », RTL.

  • David Foenkinos

    CHARLOTTE

    BROCHÉ 9,50

    Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une oeuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C’est toute ma vie ». Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

  • Pierre Péju

    LA VIE COURANTE

    POCHE 3,50

    Je sais avoir traversé quelques événements remarquables, tressé des liens de solidité variable, laissé des traces légères. Avançant dans la vie, j’ai fait des choix dans lesquels, aujourd’hui encore, je mesure mal la part des circonstances, la part de ma propre faiblesse, ou celle d’une répétition obscure. Mais ce sont mes choix, mes paris dérisoires qui tantôt m’allègent et tantôt me retiennent dans mon élan vers la suite. La vie courante est moins un livre sur le Temps qu’une suite de récits et de fragments, des blocs de souvenirs charriés par le Temps, comme autant d’éclairages sur la vie qui passe.

  • Jean-Bertrand Pontalis

    EN MARGE DES JOURS

    BROCHÉ 3,00

     » Ne pas dater ces fragments. Ils sont pour moi en marge du temps qui passe, de la chaîne du temps. Même quand ils évoquent une circonstance, une rencontre, une lecture d’autrefois, ces circonstances, rencontres, lectures sont mon présent. Je sors ces fragments des marges de ma mémoire, elle-même fragmentée, lacunaire, pour les porter non au centre – personne n’a en lui de centre ou du moins ce centre introuvable n’occupe jamais le même lieu -, mais pour qu’ils viennent au jour du vif aujourd’hui. « 

  • Jean TEULÉ

    COMME UNE RESPIRATION…

    POCHE 3,50

     » De l’air !  » Dans les trains, les métros, de Souillac à Dijon, de Paris à Besançon, c’est le même cri d’une même aspiration. Dans la vie qui va vite, Jean Teulé écoute le souffle de ses contemporains, le chant des oiseaux entre des murs bretons, le vent du large et les soupirs, les derniers râles et les premières exhalaisons. Celui qui sait trouver les cerises dans le plus sévère conifère sait qu’il suffit de l’attraper au vol, comme elle va et vient : l’inspiration…  » Un patchwork poétique, émouvant et savoureux, mais toujours décalé, à l’image de l’auteur. Une vraie bouffée d’air frais, à picorer et savourer.  » Prima  » Quarante nouvelles légères et réjouissantes.  » L’Obs  » Un florilège de mininouvelles poétiques et optimistes sur des gens ordinaires.  » Version Femina

Affichage de 1–12 sur 657 résultats