Littérature française

Affichage de 37–48 sur 909 résultats

  • Jules Valles

    L’ENFANT

    BROCHÉ -39% ! 2,50

    A tous ceux  qui crevèrent d’ennui au collège ou qu’on fit pleurer dans la famille, qui, pendant leur enfance, furent tyrannisés par leurs maîtres ou rossés par leurs parents, je dédie ce livre.Jules VallèsFils d’un professeur de collège méprisé et d’une paysanne bornée, Jules Vallès raconte : « Ma mère dit qu’il ne faut pas gâter les enfants et elle me fouette tous les matins. Quand elle n’a pas le temps le matin, c’est pour midi et rarement plus tard que quatre heures. » Cette enfance ratée, son engagement politique pour créer un monde meilleur, l’insurrection de la Commune, Jules Vallès les évoqua, à la fin de sa vie, dans une trilogie : L’Enfant, Le Bachelier et L’Insurgé. La langue de Jules Vallès est extrêmement moderne. Pourtant, l’histoire de Jacques Vingtras fut écrite en 1875 et c’est celle des mal-aimés de tous les temps !

  • André Gide

    LA SYMPHONIE PASTORALE

    BROCHÉ -64% ! 2,50

    « […] je n’ai point encore dit l’immense plaisir que Gertrude avait pris à ce concert de Neuchâtel. On y jouait précisément La symphonie pastorale. Je dis « précisément » car il n’est, on le comprend aisément, pas une oeuvre que j’eusse pu davantage souhaiter de lui faire entendre. Longtemps après que nous eûmes quitté la salle de concert, Gertrude resta encore silencieuse et comme noyée dans l’extase.- Est-ce que vraiment ce que vous voyez est aussi beau que cela ? dit-elle enfin. […]- Ceux qui ont des yeux, dis-je enfin, ne connaissent pas leur bonheur.- Mais moi qui n’en ai point, s’écria-t-elle aussitôt, je connais le bonheur d’entendre. »

  • Collectifs

    BONNE ANNÉE ! 10 RÉVEILLONS LITTÉRAIRES

    POCHE -25% ! 1,50

    Quelle meilleure manière de commencer l’année qu’en compagnie des plus grands auteurs ? Que ce soit dans un appartement moscovite avec Ludmila Oulitskaïa, dans le décor d’une ville de Flandre avec Georges Simenon ou dans un club parisien avec Louis Aragon, le Nouvel An promet d’être inoubliable. « Dans la nuit, Aurélien aperçoit le pâle rayonnement des chiffres de sa montre, minuit… Il y a une sorte de joie noire qui enveloppe les êtres perdus, séparés de ne plus voir, une bousculade qui se cherche, des cris, des rires, la voix vénitienne du gros Lulli en anglais : « Happy new year ! Happy new year ! » »

  • Théophile Gautier

    LE ROMAN DE LA MOMIE

    POCHE -21% ! 3,00

    Dans un tombeau de la Vallée des Rois, un jeune lord anglais et un archéologue découvrent la momie d’une jeune fille à la bouleversante beauté. Près d’elle, un papyrus raconte son histoire…Ainsi nous est révélé le destin de Tahoser, fille d’un grand prêtre d’Egypte, qui s’éprend d’un Hébreu. Elle est prête à partager la vie du peuple esclave, mais Pharaon, passionnément amoureux d’elle, la fait enlever et lui offre puissance et richesse… Le drame culmine lorsque, sur les pas de Moïse, les Hébreux se mettent en marche vers la mer Rouge, bientôt poursuivis par le monarque à la tête de son armée.Pour reconstituer la splendeur de la civilisation du Nil à son apogée et ressusciter ses villes défuntes, Théophile Gautier a utilisé toutes les connaissances de l’égyptologie naissante. Il nous donne ainsi un des premiers romans de l’Egypte ancienne, telle que l’Europe avait pu la rêver depuis l’expédition de Bonaparte et les travaux de Champollion.Edition de Marc Eigeldinger, avec un dossier d’Annie Forgeau, et des notes de Marie-France Azéma.

  • Martin Winckler

    PETIT ÉLOGE DES SÉRIES TÉLÉ

    POCHE -25% ! 1,50

    Quelques-uns des droits du sériephile (en hommage à Daniel Pennac dans Comme un roman ) : Le droit de regarder des séries de toutes natures (et pas seulement celles que « les intellectuels » ou les « spécialistes » trouvent réussies). Le droit de regarder une série quand on veut, comme on veut, où l’on veut et à l’abri de toute censure. Le droit de regarder sans être jugé ou méprisé. Le droit de démarrer une série au quart de tour et puis de décrocher ; le droit de prendre une série en route après avoir longtemps reculé ou hésité. Le droit d’aimer (ou de détester) sans devoir se justifier. Écrites, tournées et diffusées en léger différé avec leur époque, les séries télévisées, tout comme le théâtre, la littérature, le cinéma et la bande dessinée, portent un regard sur le monde, encore plus contemporain, encore plus incisif : les meilleures séries sont des témoins stimulants de l’état du monde. Elles sont souvent audacieuses dans leur construction et leur propos volontiers impertinent, acide. Dans des séries anciennes, on peut ainsi se rappeler le badinage sexuel d’Emma Peel et John Steed dans Chapeau Melon et bottes de cuir ; la révolte métaphysique du n°6 face au lavage de cerveau politique dans Le Prisonnier ; les jeux subliminaux autour de l’imagerie gay des Mystères de l’Ouest ; la satire de la guerre froide dans Agents très spéciaux ; la description de la noirceur de l’humanité et de ses dilemmes dans La Quatrième Dimension et Star Trek). Des séries récentes comme Urgences et House, M.D. soulignent sans relâche les dilemmes éthiques et les conflits de pouvoirs suscités par les progrès de la technologie du soin, la surenchère biomédicale, les inégalités d’accès et le rôle des structures et professionnels de santé.

  • Edmond Rostand

    CYRANO DE BERGERAC

    POCHE 3,00

    Le nez de Cyrano s’est mis en travers de son coeur. La belle Roxane aime ailleurs, en l’espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvillette. La pièce de Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d’homme, et s’achève sur une évidence en forme d’espérance : sous les traits de Christian, ce n’était pas moins que l’âme de Cyrano qu’aimait Roxane. Avec ce drame en cinq actes, au travers des reprises ou des adaptations cinématographiques, Rostand a connu et connaît un succès ininterrompu et planétaire. Pourquoi ? A cause des qualités d’écriture, des vertus dramatiques ou de la réussite du personnage principal de la pièce ? Sans doute, pour une part. Mais la raison profonde tient à son art de caresser l’un de nos plus anciens mythes : il n’est pas de justice ici-bas, ni d’amour heureux. Presque pas. Et tout est dans cette manière de nous camper sur cette frontière, entre rêve et réalité, entre lune et terre.

  • Muriel Barbery

    UN ÉTRANGE PAYS

    BROCHÉ -45% ! 12,00

    « Quand la première coupe fut vidée, Alejandro et Petrus se sourirent et Jesús remarqua les beaux yeux gris et pensifs du rouquin. – Par où êtes-vous arrivés ? demanda-t-il. – Par le pont, répondit Petrus. Le pont qui relie notre monde au vôtre. Puis, après un silence : – Il vous est invisible. » Qui est Petrus, cet affable rouquin surgi de nulle part dans la cave du castillo où Alejandro de Yepes et Jesús Rocamora, jeunes officiers de l’armée régulière espagnole, ont établi leur campement ? Voici que dans la sixième année de la plus grande guerre jamais endurée par les humains, ils sont appelés à quitter leur poste et à traverser un pont invisible. Bientôt, ils découvrent le monde de Petrus, ses brumes, son étrangeté, sa grâce. Ils arpentent ses chemins de nature, s’émerveillent de son harmonie et connaissent l’ivresse de la rencontre avec des êtres insolites. Cependant, dans cet univers légendaire qui lutte contre le désenchantement, le conflit fait rage aussi et la dernière bataille approche. Personne ne sait encore lequel, du meurtre ou de la poésie, l’emportera en cet étrange pays où se joue le destin des vivants. Entre conte et roman, Un étrange pays célèbre un monde perdu confronté aux tourments perpétuels des civilisations.

  • Georges Perros

    ŒUVRES

    BROCHÉ -41% ! 19,00

    « Ce que j’écris est à lire dans un train, par un voyageur qui s’ennuie, et qui trouve sur la banquette, oublié, un de mes bouquins ». Seriez-vous prêt à être ce voyageur ? A être ce lecteur, désireux de prendre le temps de s’immerger dans l’oeuvre de Georges Perros (1923-1978), non pour passer le temps mais pour suivre ce passeur, cet homme de littérature, toutes les littératures ? Car Perros fut comédien, auteur, critique littéraire, lecteur de manuscrits, professeur de « cours d’ignorance ». Un seul amour donc, celui du texte, des mots, de la diction. Un seul univers, celui de la littérature, pour lui qui connut les grands contemporains : Jean Paulhan et Jean Grenier, ses mentors ; Michel Butor et Gérard Philipe, ses « frères » ; Georges Lambrichs, Pierre Klossowski, Jean Roudaut, ses amis. De lui-même, il disait : « Je n’arrive pas à prendre mon écriture, comme on dit, au sérieux, je ne peux travailler que quand je suis distrait, quand je ne m’en aperçois pas ». Un vagabondage, des écritures multiples caractérisent cet important ensemble de textes – certains totalement inédits (une quinzaine de carnets a été retrouvée), et d’autres parus uniquement en revue. Ils sont publiés dans le cheminement de leur création et accompagnés d’un choix d’oeuvres graphiques (dessin, peinture, gravure). Au lecteur d’emprunter ses propres sentiers, distraitement, dans les Ouvres de Georges Perros.

  • Frédéric Beigbeder

    UN ROMAN FRANÇAIS

    POCHE -53% ! 3,50

    C’est l’histoire d’un grand frère qui a tout fait pour ne pas ressembler à ses parents, et d’un cadet qui a tout fait pour ne pas ressembler à son grand frère. C’est l’histoire d’un garçon mélancolique parce qu’il a grandi dans un pays suicidé, élevé par des parents déprimés par l’échec de leur mariage. C’est l’histoire d’un pays qui a réussi à perdre deux guerres en faisant croire qu’il les avait gagnées […]. C’est l’histoire d’une humanité nouvelle, ou comment des catholiques monarchistes sont devenus des capitalistes mondialisés. Telle est la vie que j’ai vécue : un roman français. F. B.Ce livre a reçu le Prix Renaudot.Il recèle des pages splendides. Ce qu’il a perdu en agressivité, il l’a gagné en sophistication. En lyrisme, même. […] son humour est intact. L’Express.Un roman français est sans aucun doute le meilleur roman de Frédéric Beigbeder, le plus sincère, le plus touchant. Les Échos.

  • Pascal

    LES PROVINCIALES

    POCHE 3,00
  • André Breton

    MANIFESTES DU SURRÉALISME

    POCHE -54% ! 4,00

    Je crois à la résolution future de ces deux états, en apparence si contradictoires, que sont le rêve et la réalité, en une sorte de réalité absolue, de surréalité, si l’on peut ainsi dire. C ‘est à sa conquête que je vais, certain de n’y pas parvenir mais trop insoucieux de ma mort pour ne pas supporter un peu les joies d’une telle possession. Des projets et des promesses du premier Manifestes du surréalisme (1924) aux prises de position, politiques et polémiques, affirmées dans le Second Manifeste du surréalisme (1930), se dessine ici une théorie de l’expérience esthétique qui a bouleversé tous les domaines de la création au XXème siècle.

  • Guy de Maupassant

    LA MAISON TELLIER

    POCHE -22% ! 2,50

    « Fermé pour cause de première communion » : un tel avis, sur la porte d’une maison close, n’est pas chose courante, et les habitués de la maison Tellier, de Fécamp, n’en reviennent pas. Pendant ce temps, Madame et ses cinq pensionnaires vont retrouver à la campagne, le temps d’une fête, leurs émois et leur innocence de petites filles…A côté de ce chef-d’oeuvre, huit autres nouvelles déploient ici l’éventail du génie de Maupassant. Petits employés parisiens, paysans timides, noceurs désabusés, filles rouées ou naïves : toute une humanité, où de surprenantes candeurs se mêlent à la violence des appétits et des intérêts, est dépeinte avec la couleur éclatante et le réalisme vigoureux des toiles de Renoir, de Manet ou de Toulouse-Lautrec.

Affichage de 37–48 sur 909 résultats