Littérature française

2 résultats affichés

  • Régine Deforges

    BLANCHE ET LUCIE

    POCHE 2,00

    Les deux femmes du roman de Régine Deforges, pour bourgeoises ou rustiques qu’elles soient, et d’ailleurs d’une aristocratie naturelle, nourrissent elles aussi, avec simplicité, une passion amoureuse d’abord comblée, mais que la vie rend héroïque. Quant à la femme qui, à travers la petite fille, dit  » Je « , Eros, pour elle, est aussi la passion mortelle et la jalousie meurtrière. Eclairs avant-coureurs, bien entendu : nous n’en sommes qu’à l’enfance, première étape d’une autobiographie romanesque où celle qui écrit ne fait pas très bien elle-même la part de l’imaginaire. Par là, autant que par la vivacité de la sensation, le goût de chair et de fruit, la saveur terrienne et terrestre, Régine Deforges est la fille de Colette.Yves Florenne, Le Monde «  »

  • Régine Deforges

    RENCONTRES FERROVIAIRES

    POCHE 2,00

    Depuis longtemps l’univers des trains nourrit l’imagi-naire des romanciers et des poètes. Dans le bercement  des wagons, en marge de la vie ordinaire, bien des songes peuvent naître, bien des rencontres avoir lieu. Dans ces récits – chacun inspiré par une gare parisienne -, la romancière de La Bicyclette bleue se laisse aller à des rêveries plus audacieuses. Séduction instantanée, appels muets, fantasmes irrépressibles conduisent ses héroïnes à vivre de ces instants que l’on n’avoue pas à ses proches… Petits chefs-d’oeuvre de littérature érotique, ces six contes sont aussi des évocations finement ciselées de l’imagerie ferroviaire, du mouvement incessant, fascinant et toujours renouvelé des grandes gares.

2 résultats affichés