Littérature française

Affichage de 81–100 sur 1355 résultats

  • Marquis de Sade,Béatrice Didier

    JUSTINE

    POCHE 3,50

    Rejetant la douce nature rousseauiste, Sade dévoile le mal qui est en nous et dans la vie.La vertueuse Justine fait la confidence de ses malheurs et demeure jusque dans les plus scabreux détails l’incarnation de la vertu. Apologie du crime, de la liberté des corps comme des esprits, de la cruauté, « extrême sensibilité des organes connue seulement des êtres délicats », l’oeuvre du marquis de Sade étonne ou scandalise. « Elle paraît bien n’être, dit Klossowski, qu’un seul cri désespéré, lancé à l’image de la virginité inaccessible, cri enveloppé et comme enchâssé dans un cantique de blasphèmes. »C’est aussi une oeuvre d’une poésie délirante et pleine d’humour noir.Préface et commentaires de Béatrice Didier.

  • Stendhal

    LUCIEN LEUWEN

    BROCHÉ 3,50

    Oeuvres choisies

  • Denis Diderot

    LA RELIGIEUSE

    POCHE 3,30

    ” Chère mère, lui dis-je, qu’avez-vous ? vous pleurez ; que je suis fâchée de vous avoir entretenue de mes peines !… A l’instant, elle ferma ma porte, elle éteignit sa bougie et elle se précipita sur moi. Elle me tenait embrassée ; elle était couchée sur ma couverture à côté de moi. – Chère mère, lui dis-je, qu’avez-vous ? Est-ce que vous vous trouvez mal ? Que faut-il que je fasse ? – Je tremble, me dit-elle, je frissonne ; un froid mortel s’est répandu sur moi. – Voulez-vous que je me lève et que je vous cède mon lit ? – Non, me dit-elle, il ne serait pas nécessaire que vous vous levassiez ; écartez seulement un peu la couverture, que je m’approche de vous ; que je me réchauffe et que je guérisse.

  • Romain Slocombe

    UN ÉTÉ AU KANSAI

    BROCHÉ - 50% 6,00

    “En ces splendides jours d’été, comment imaginer qu’au-delà de l’horizon si bleu et calme, les flots sont souillés d’huile et de sang, les avions piquent et explosent, les corps noircis de mazout dérivent jusqu’aux plages paradisiaques pour y finir rongés par les crabes ?…” Friedrich Kessler a vingt-quatre ans lorsqu’il débarque au Japon en 1941, nommé à l’ambassade du Reich. Sa carrière de diplomate lui a évité d’être enrôlé dans l’armée. Amateur de jazz et des récits des Mille et Une Nuits, Kessler a voulu partir le plus loin possible… Les femmes s’intéressent à ce rêveur ; que ce soit la robuste Helma, épouse délaissée de l’ambassadeur, ou la jolie Hiltraud que ses collègues surnomment l'”infirmière SS”. Mais les combats se rapprochent : Berlin, où vit la soeur de Friedrich, est déjà sous les bombes, Tokyo va brûler à son tour lors des grands raids américains du printemps 1945.Portrait tragique d’une civilisation menée au désastre par le fanatisme de ses dirigeants, voyage initiatique d’un Occidental épris d’art et de philosophie, Un été au Kansai donne la parole aux vaincus de la Seconde Guerre mondiale, et nous interroge sur la possibilité du bonheur et du progrès dans un monde au bord de l’apocalypse.

  • Dominique Dussidour

    LES COUTEAUX OFFERTS

    BROCHÉ - 34% 7,10

    ” ]’avançais dans la nuit de ses noces comme dans la déposition incohérente du témoin que la rapidité et la violence de la scène à laquelle il a assisté rendent incapable d’organiser les faits, d’attribuer les gestes qu’il a remarqués aux uns ou aux autres, de séparer l’avant de l’après, de répondre par oui ou par non aux questions qu’on lui pose, longeant le fleuve ou nous en écartant je me demandais sur quelle rive marchait mon frère Horace, en compagnie de quelle femme, c’était la première nuit que je parcourais seul la ville avec Romane Albertina et c’était la nuit de ses noces avec un autre, jamais je n’avais été si amoureux d’elle. ” À travers le thème du double, qui court tout au long de la fiction comme un fil conducteur à la fois discret, voire dissimulé, mais pourtant omniprésent, Les Couteaux offerts s’interroge sur ce que signifie, en ce début de millénaire, l’identité individuelle

  • Sorj Chalandon

    UNE PROMESSE

    POCHE 4,70

    Prix Médicis 2006

    Nous sommes en Mayenne, une maison à l’orée d’un village. Tout est silencieux, les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S’accomplit ainsi le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres : la parole donnée pour retarder le deuil.Voici l’histoire d’un mystère et d’une fraternité.

  • Mélissa Da Costa

    LES LENDEMAINS

    POCHE 4,80

    Réfugiée dans une maison isolée en Auvergne pour y vivre pleinement son chagrin, Amande ne pensait pas que l’on pouvait avoir si mal. Les jours se suivent et dehors le soleil brille, mais, recluse, elle refuse de le voir. Lorsqu’elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l’ancienne propriétaire des lieux, elle décide pourtant, guidée par les annotations manuscrites de Madame Hugues, d’essayer de redonner vie au vieux jardin abandonné. Au fil des saisons, elle va puiser dans ce contact avec la terre la force de renaître et de s’ouvrir à des rencontres uniques. Jusqu’à ce que chaque lendemain redevienne, enfin, une promesse d’avenir.Un roman subtil et plein d’émotion qui nous invite à ouvrir grand nos yeux, nos sens et notre c?ur, et un formidable hymne à la nature qui nous réconcilie avec la vie.

  • Tatiana de Rosnay

    LA MÉMOIRE DES MURS

    POCHE 4,70

    Pour sa nouvelle vie de femme divorcée sans enfant, Pascaline a trouvé l’appartement qu’elle voulait. Mais contre toute attente, elle se sent mal dans ce deux-pièces pourtant calme et clair. Elle apprend qu’un drame y a eu lieu mais elle décide malgré tout de rester entre ces murs marqués par la tragédie, qui lentement la poussent à déterrer une ancienne douleur, qu’à 40 ans elle devra affronter.

  • Georges Bernanos

    BRÉSIL, TERRE D’AMITIÉ

    BROCHÉ 5,20

    En 1938, désespéré par les compromissions de l’Église et par la lâcheté des démocraties, Georges Bernanos quitte l’Europe avec sa femme et ses six enfants pour recréer une «nouvelle France» en Amérique latine. Au Brésil, l’écrivain passe sept longues années en exil, à Rio de Janeiro, Itaipava, Juiz de Fora, Vassouras, Pirapora et Barbacena. Contrairement à Stefan Zweig, venu lui rendre visite dans sa ferme quelques jours avant son suicide, le romancier français n’a pas laissé de livre pour célébrer ce pays qu’il a tant aimé. Tourefois, au fil des pages consacrées à cette terre d’espérance et d’amitié dans Lettre aux Anglais, Les Enfants humiliés, Le Chemin de la Croix-des-Âmes, sa correspondance trop peu connue et quelques articles publiés après son retour en France, on découvre que Bernanos s’est fait du Brésil une image toute à lui, au cour des soubresauts de la Seconde Guerre mondiale. Et l’on comprend que c’est un homme profondément changé qui a dit adieu au Cristo Redemptor du Corcovado, le 2 juin 1945.

  • Annie Ernaux

    PASSION SIMPLE

    POCHE 4,50

    Prix Nobel de Littérature 2022

    “À partir du mois de septembre l’année dernière, je n’ai plus rien fait d’autre qu’attendre un homme : qu’il me téléphone et qu’il vienne chez moi.”Annie Ernaux.

  • Maylis Adhémar

    BÉNIE SOIT SIXTINE

    POCHE 5,00

    Pour Sixtine, l’avenir était tout tracé. Enfance très pieuse dans une famille catholique traditionnelle, études d’histoire de l’art, un beau mariage : elle sera bientôt Mme Sue de La Garde, appelée à enfanter de nombreux héritiers… Dès la nuit de noces, Sixtine déchante.Mais elle est enceinte, et c’est tout ce qui compte. Cependant, l’intégrisme de son époux polytechnicien, de sa belle-famille, pèse de tout son poids sur la jeune femme. Souffrir. Enfanter dans la douleur. Et se taire… Jusqu’à la tragédie. Comment s’émanciper de ce carcan mortifère? Sinon par un long et lumineux chemin de croix ?

  • Marc Levy

    TOUTES CES CHOSES QU’ON NE S’EST PAS DITES

    POCHE 4,50

    Un père, sa fille. Tout les sépare, tout les rapproche. Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un appel téléphonique du secrétaire particulier de son père : comme elle l’avait pressenti, Anthony Walsh, homme d’affaires brillant, mais père distant, ne pourra pas assister à la cérémonie. Mais pour une fois, Julia doit reconnaître qu’il a une excuse irréprochable : il est mort. Le lendemain de l’enterrement, Julia découvre que son père lui réserve une autre surprise. Le voyage le plus extraordinaire de sa vie… et peut-être l’occasion de se dire, enfin, toutes les choses qu’ils ne se sont pas dites.

  • Santiago H. Amigorena

    LE GHETTO INTÉRIEUR

    POCHE 4,90

    “Vicente n’avait pas voulu savoir. Il n’avait pas voulu imaginer. Mais, en 1945, peu à peu, malgré lui, comme tout le monde, il a commencé à savoir – et il n’a pas pu s’empêcher d’imaginer.”Vicente Rosenberg est arrivé en Argentine en 1928. Il a rencontré Rosita, ils se sont aimés et ont eu trois enfants. Mais depuis quelque temps, les nouvelles d’Europe s’assombrissent. À mesure que lui parviennent les lettres de sa mère, restée à Varsovie, Vicente comprend qu’elle va mourir. De honte et de culpabilité, il se mure alors dans le silence.Ce roman raconte l’histoire de ce silence – qui est devenu celui de son petit-fils, Santiago H. Amigorena.

  • Michel Houellebecq

    LA POSSIBILITÉ D’UNE ÎLE

    BROCHÉ 4,50

    Qui, parmi vous, mérite la vie éternelle ?

  • Franck Bouysse

    GLAISE

    POCHE 4,70

    Au c?ur du Cantal, dans la chaleur de l’été 1914, les hommes se résignent à partir se battre, là-bas, loin. Joseph, tout juste quinze ans, doit prendre soin de la ferme familiale avec sa mère, sa grand-mère et Léonard, vieux voisin devenu son ami. Dans la propriété d’à côté, Valette, tenu éloigné de la guerre en raison d’une main atrophiée, ressasse ses rancunes et sa rage. Et voilà qu’il doit recueillir la femme de son frère, Hélène, et sa fille, Anna, venues se réfugier chez lui. L’arrivée des deux femmes va finir de bouleverser un ordre jusque-là immuable et réveiller les passions enfouies.Un sculpteur hors pair de la langue et un maître sans égal de l’émotion. Marianne.Une écriture à la fois âpre et lyrique, un roman sauvage et poignant.  L’Alsace.Riche et complexe, un drame saisissant, entamé sous une orageuse lumière d’août, digne des fureurs de William Faulkner.  Rolling Stone.

  • Eric Reinhardt

    L’AMOUR ET LES FORÊTS

    POCHE 5,50

    A l’origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l’écrivain, l’entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte. Récit poignant d’une tentative d’émancipation féminine, L’amour et les forêts est un texte fascinant, où la volonté d’être libre se dresse contre l’avilissement.

  • Valérie Perrin

    CHANGER L’EAU DES FLEURS

    POCHE 5,50

    Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?Après le succès des Oubliés du dimanche, un nouvel hymne au merveilleux des choses simples.Gros, gros gros coup de c?ur. Un livre splendide, bouleversant. Mon livre de l’année 2018, une claque magistrale. Bulledop, C’est au programme.Un contraste entre rire et larmes qui fait mouche. Baptiste Liger, Lire.Tonnerre d’applaudissements. Et, croyez-nous, le mot « tonnerre » n’est pas trop fort. Anne-Marie Mitchell, La Marseillaise.À couper le souffle. Christophe Rivet-Maris, Unidivers.On nage en plein bonheur. Nathalie Dupuis, Elle.Prix Maison de la Presse 2018.

  • Agnès LEDIG

    JUSTE AVANT LE BONHEUR

    BROCHÉ 12,50

    Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fée. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui tendre la main. Emu par leur situation, un homme généreux les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. La chance serait-elle enfin en train de tourner pour Julie ?Agnès Ledig, auteur de Marie d’en haut, Coup de coeur du grand prix des lectrices de Femme Actuelle, possède un talent singulier : celui de mêler aux épisodes les plus dramatiques de l’existence optimisme, humour et tendresse. Dans ce roman où l’émotion est présente à chaque page, elle nous fait passer avec une énergie communicative des larmes au rire, elle nous réconcilie avec la vie.Juste avant le bonheur fait partie de ces (trop) rares livres qu’on a envie de rouvrir à peine refermés, tout simplement parce qu’ils font du bien !

  • Anny Duperey

    LE VOILE NOIR

    POCHE 4,30

    J’avais pensé, logiquement, dédier ces pages à la mémoire de mes parents – de mon père, surtout, l’auteur de la plupart des photos, qui sont la base et la raison d’être de ce livre. Curieusement, je n’en ai pas envie. Leur dédier ce livre me semble une coquetterie inutile et fausse. Je n’ai jamais déposé une fleur sur la tombe, ni même remis les pieds dans le cimetière où ils sont enterrés. Sans doute parce que obscurément je leur en veux d’avoir disparu si jeunes, si beaux, sans l’excuse de la maladie, sans même l’avoir voulu, quasiment par inadvertance. C’est impardonnable. A.D.

  • Laurent Gounelle

    LE JOUR OÙ J’AI APPRIS À VIVRE

    POCHE 4,70

    Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle. C’est ce qui va arriver à Jonathan. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie… ” La leçon de bonheur. ” Pierre Vavasseur – Le Parisien / Aujourd’hui en France

Affichage de 81–100 sur 1355 résultats