Théâtre

Affichage de 1–12 sur 33 résultats

  • Ödön von Horváth

    THÉÂTRE COMPLET, TOME 5

    BROCHÉ 25,00

    L’histoire d’un homme (N) qui grâce à son argent peut -presque – tout Coup de tête Figaro divorce Don Juan revient de guerre Un don Juan de notre temps

  • jean-paul-sartre

    HUIS CLOS, SUIVI DE LES MOUCHES

    BROCHÉ 3,50
  • jean-paul-sartre

    LES SÉQUESTRÉS D’ALTONA

    RELIURE INCONNUE 3,50

    « – La guerre, on le la fait pas : c’est elle qui nous fait. Tant qu’on se battait, je rigolais bien : j’étais un civil en uniforme. Une nuit, je suis devenu soldat pour toujours. Un pauvre gueux de vaincu, un incapable. Je revenais de Russie, je traversais l’Allemagne en me cachant… »

  • Jean Racine

    PHÈDRE

    POCHE 2,00

    PhèdreTu vas ouïr le comble des horreurs.J’aime… A ce nom fatal, je tremble, je frissonne. J’aime…ŒnoneQui ?PhèdreTu connais ce fils de l’Amazone, Ce prince si longtemps par moi-même opprimé.ŒnoneHippolyte ? Grands dieux !PhèdreC’est toi qui l’as nommé !La légende de cet amour interdit, puisque Hippolyte est le fils de Thésée à qui Phèdre est mariée, Racine l’emprunte à Euripide et à Sénèque. Mais alors que la tradition théâtrale plaçait Hippolyte au devant de la scène, en 1677, Racine l’en écarte au profit de Phèdre, pour écrire la tragédie d’une femme torturée, sans doute coupable mais également frappée par la fatalité, qui lutte de toutes ses forces pour combattre une passion qui la submerge et finit par porter la mort autour d’elle – et sur elle.Edition d’Alain Viala.

  • Jean Racine

    RACINE ANDROMAQUE

    BROCHÉ 3,00
  • Molière

    LE TARTUFFE, OU, L'IMPOSTEUR

    POCHE 2,50

    Un faux dévot s’installe dans la famille d’Orgon dont il fait sa dupe, y vit grassement et manifeste une assez vive sensualité pour courtiser la maîtresse de maison – avant d’être finalement démasqué. Le sujet de sa pièce, Molière dut longuement batailler pour finalement l’imposer en 1669, car, à sa première représentation à Versailles, la comédie avait été jugée dangereuse : s’il décriait les apparences de la vertu, Molière ne rendait-il pas également suspects les dévots authentiques ?Car tel est bien l’enjeu sérieux de la pièce : percer à jour l’hypocrisie tout en nous incitant à méditer sur le déguisement et la métamorphose. Mais Le Tartuffe est aussi une comédie de m?urs et de caractères où la farce peu à peu s’in%C3%9Féchit vers le drame et cependant s’harmonise parfaitement avec lui. Molière fait preuve ici d’un métier admirable pour faire passer le spectateur du rire franc à la plus délicate émotion, de la gaieté la plus vive à la réflexion la plus grave, et parfois la plus sombre.Edition de Jean-Pierre Collinet.

  • Pierre de Marivaux

    LE JEU DE L'AMOUR ET DU HASARD

    POCHE 2,50

    Pour mieux observer sa future épouse, un jeune homme imagine de se présenter à elle sous la livrée de son valet qui lui-même s’habillera en maître ; or la jeune fille, de son côté, a eu la même idée, et se fait passer pour sa femme de chambre, qui elle-même jouera son rôle. Le hasard a ouvert le jeu à l’amour, et le jeu de l’amour est d’aller aussi bien où on ne l’attendait pas.Depuis sa création en 1730, la pièce s’est imposée comme le chef-d’?uvre de Marivaux qui séduit par l’harmonieux équilibre entre une forme dramatique inspirée de la comédie italienne et une intrigue de drame bourgeois. Un charmant badinage ? Sans doute. Mais qui ne va pas sans questions : l’amour est-il bien naturel ? ignore-t-il les barrières sociales ? Chacun vaut-il par ce qu’il est ou par ce qu’il paraît ? Le Jeu de l’amour et du hasard nous conduit au-delà du marivaudage :  » c’est une bagatelle qui vaut bien la peine qu’on y pense « .Edition de Patrice Pavis.

  • Molière

    L'AVARE

    POCHE 3,00
  • Molière

    DOM JUAN OU LE FESTIN DE PIERRE

    POCHE 1,50

    Aimer toutes les femmes, les posséder toutes, tel est le rêve de Dom Juan. À ce jeu cruel, il consacre sa vie, allant jusqu’à tuer pour satisfaire son désir. S’attaquant à l’aristocratie comme au peuple, à la morale comme à la religion, sa révolte prend de la grandeur dans l’excès. On voudrait souvent rire ; on ne le peut pas toujours ; Molière le dit bien : « Un grand seigneur méchant homme est une terrible chose. »

  • Alfred de Musset,Romain Lancrey-Javal

    ON NE BADINE PAS AVEC L’AMOUR

    BROCHÉ 2,50

    Deux jeunes gens intelligents, cultivés, sensibles se retrouvent après dix ans de séparation dans le giron familial où ils ont vécu ensemble leurs années d’enfance. Tout est préparé pour fêter ces retrouvailles… Pourtant, une lutte cruelle et impitoyable va s’engager. Chacun va chercher à éprouver la vérité de l’autre, au lieu de s’abandonner aux élans de son c?ur et à l’intuition de ses sens. À l’épreuve de cette vérité, les masques tombent : les notables sombrent dans le ridicule, tandis que les jeunes héros vont faire, dans le malheur, l’expérience de l’ouverture inconditionnée à l’amour. Décidément, l’amour n’est pas un sujet de comédie…Cet ouvrage propose :

  • Pierre de Marivaux

    LES FAUSSES CONFIDENCES

    POCHE 2,50

    Dorante aime en secret Araminte, une riche et jolie veuve, qui est hélas d’une classe sociale supérieure à la sienne et s’apprête à épouser un vieux comte. Aidé de son valet Dubois, il imagine alors un stratagème pour conquérir en une journée le coeur de la jeune femme. Représentée pour la première fois en 1737 par les Comédiens Italiens, Les Fausses Confidences est la dernière grande pièce de Marivaux. À travers les demi-vérités et les manipulations de Dubois, cette comédie douce-amère révèle que l’amour est bien souvent affaire d’amour-propre.

  • Marivaux

    LES FAUSSES CONFIDENCES

    POCHE 3,50

Affichage de 1–12 sur 33 résultats