Littérature

Contactez nous La librairie Tapage sera fermée du lundi 4 janvier au vendredi 5 février 2021.
Profitez à tout moment du Click&Collect et de la livraison à domicile sur la boutique en ligne.

Affichage de 13–24 sur 1357 résultats

  • Paolo Giordano

    LA SOLITUDE DES NOMBRES PREMIERS

    POCHE 3,50

    Elle aime la photo, il est passionné par les mathématiques. Elle se sent exclue du monde, il refuse d’en faire partie. Chacun se reconnaît dans la solitude de l’autre. Ils se croisent, se rapprochent puis s’éloignent, avant de se frôler à nouveau. Leurs camarades de lycée sont les premiers à voir ce qu’Alice et Mattia ne comprendront que bien des années plus tard : le lien qui les unit est indestructible.

  • Anne Berest

    RECHERCHE FEMME PARFAITE

    POCHE 3,50

    « Ma première exposition de photographies eut lieu dans le hall de la sous-préfecture d’Antony en 1999. Le jour du vernissage, mes parents firent le tour de l’exposition au pas de charge, et ils me dirent, avant de se jeter sur le buffet : – Tu devrais photographier des jolies filles, au lieu de prendre des thons. – C’est vrai, ce serait plus agréable à regarder. Il faut préciser que c’étaient des thons, au sens premier du terme. J’avais choisi de reconstituer la vie d’un thon, depuis sa pêche jusqu’à l’assiette d’un restaurant. Je m’étais passionnée pour le sujet, contrairement à mes parents qui auraient sans doute été rassurés pour ma future carrière que je fasse des portraits de mes copines de classe, fumant des Craven A en petite culotte dans le salon, à la David Hamilton, au lieu de photographier des poissons morts ».

  • Mario Vargas Llosa

    PANTALEÓN ET LES VISITEUSES

    POCHE 3,00

    Le capitaine Pantaleon Pantoja a le génie de l’organisation, l’amour de l’obéissance et une seule mystique : l’efficacité de l’institution militaire. Il met toutes ses vertus au service d’une mission dont le chargent ses supérieurs, et qui consiste à  » pacifier  » sexuellement les troupes isolées de l’Amazonie péruvienne. Son travail acharné et ses talents lui permettent de monter rapidement le S.V.G.P.F.A. (Service de Visiteuses pour Garnisons, Postes Frontières et Assimilés), qui a son hymne, ses couleurs, et devient une florissante affaire. Quant à Pantaleon qui n’a jamais regardé d’autres femmes que sa mère, Mme Leonor, et son épouse, Pochita, il est promu au rang de plus puissant proxénète du Pérou. En marge de son drame, dans la même double tonalité burlesque et grave, Vargas Llosa tisse le destin tragique du frère Francisco, autre fanatique qui pousse ses fidèles à crucifier des animaux, puis des hommes, pour conjurer le  » Mal « .

  • Yasmina Khadra

    L’OLYMPE DES INFORTUNES

    POCHE 3,00

    Entre le chaos de la ville et le silence de la mer, c’est un havre et une remise – le royaume des laissés-pour-compte. Là règnent les oubliés volontaires, ceux qui fuient et chantent le bonheur d’être hors du monde : ivrognes, sans grades, clochards célestes… Ach le Borgne est poète, philosophe, musicien. Et Junior le Simplet l’accompagne, extatique. Ni anges ni démons, ces réprouvés ont eu leur part de mensonges et de vices, leur part de crime. Ici comme ailleurs, la vie suit son cours, chaotique, drôle et surprenant…  » Une fable incandescente et rugueuse sur le monde qui nous entoure.  » Pierre Vavasseur – Le Parisien / Aujourd’hui en France

  • Serge Brussolo

    L’ARMURE DE VENGEANCE

    POCHE 2,50

    Par une nuit sans lune, Jehan de Montpéril, le chevalier errant, est chargé d’escorter au fond de la forêt six fossoyeurs porteurs d’un cercueil bardé de fer. C’est une armure vide qu’il s’agit d’enterrer. Une armure maléfique, une armure tueuse qui, dit-on, bouge toute seule et répète, passé minuit, les gestes de mort appris sur le champ de bataille.Malgré cela, bien des chevaliers la convoitent, au risque de voir leur famille décimée par le vêtement de métal ensorcelé. Qu’importe ! N’a-t-il pas la réputation de rendre invincible celui qui s’en revêt ? Une malédiction pèse-t-elle vraiment sur l’armure ? Ou bien quelqu’un se sert-il de cette légende pour mener à bien une vengeance mystérieuse ?Une enquête gothique et cruelle, par l’auteur du Chien de minuit, prix du Roman d’Aventures 1994, qui nous convie à une envoûtante exploration des sortilèges du Moyen Age.

  • Carlos RUIZ ZAFON

    LE JEU DE L’ANGE

    POCHE 4,00

    Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l’offre inespérée d’un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n’en a jamais existé,  » une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués « , en échange d’une fortune et, peut-être, de beaucoup plus. Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu’il aime le plus au monde. En monnayant son talent d’écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?  » L’Espagnol Carlos Ruiz Zafón a plusieurs cordes à son arc et aime à les tendre toutes : roman policier, fantastique, sentimental, Le Jeu de l’ange est un mélange de genres parfaitement maîtrisé.  » Marianne Dubertret – La Vie

  • Maria Ernestam

    LES OREILLES DE BUSTER

    POCHE 5,00

    À sept ans, traumatisée par sa mère, Eva a décidé de la tuer. À cinquante-six ans, elle commence un journal intime dans lequel elle raconte son histoire, et la façon dont sa vengeance a été assouvie. Un délicieux mélange de candeur et de perversion.Grand Prix Page des libraires 2011, sélection européenne.

  • Maggie SHIPSTEAD

    ETONNEZ-MOI

    BROCHÉ 4,00

    En rencontrant une star de ballet russe, Joan se rend à l’évidence : elle ne sera jamais une grande danseuse. Mais le talent dont fait preuve son fils, des années après, réveille ses rêves brisés. Une infiltration dans le monde sans pitié de la danse. La grâce. C’est ce que voit Joan lorsqu’elle regarde danser Arslan Rusakov. La grâce qui la sépare, elle, petite ballerine à l’Opéra Garnier, de cette superstar du ballet soviétique. Pour s’en approcher, une fois, une seule, Joan se glisse un soir dans sa loge pour une étreinte furtive, passionnée, comme une supplique :  » Étonnez-moi.  » Vingt ans plus tard, Joan vit dans une petite ville de banlieue en Californie, où elle se consacre désormais à son mari et à son fils, Harry. Son passé de danseuse, elle a choisi de l’oublier : toutes ces années de passion, d’efforts, de compétition permanente, et surtout ce moment où elle a compris qu’elle ne rejoindrait jamais Arslan au firmament. Mais comment oublier quand elle regarde Harry danser ? L’enfant montre de prodigieuses aptitudes. Pour lui, Joan va renouer avec l’univers du ballet, ce monde aussi cruel que merveilleux, qui a brisé son coeur, son corps et tous ses rêves. Un monde où évolue encore Arslan Rusakov…

  • Leïla Slimani

    CHANSON DOUCE – PRIX GONCOURT 2016

    BROCHÉ 9,50

    Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame. À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

  • Tatiana de Rosnay

    ELLE S’APPELAIT SARAH

    POCHE 3,50

    Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible. Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais. Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation. Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.Ce livre a obtenu le prix Chronos 2008, catégorie Lycéens, vingt ans et plus.

  • Cathy KELLY

    RETOUR À DUBLIN

    POCHE 4,00

    Après soixante-dix ans passés à New York, Eleanor Levine revient s’installer dans sa ville natale : Dublin. Avec ses maisons en briques rouges, son petit parc et son salon de thé cosy, Golden square est l’endroit rêvé pour un retour aux sources. Eleanor y rencontre Megan, une actrice fuyant les paparazzis, Rae, qui cache un lourd secret et Connie, jeune femme en mal d’amour… Avec l’aide du livre de recettes de la mère d’Eleanor, ces quatre femmes vont tenter de trouver ensemble les ingrédients du bonheur.

  • Will Ferguson

    BONHEUR, MARQUE DÉPOSÉE

    POCHE 4,00

    Qui n’a jamais rêvé de changer au moins une chose dans sa vie ? Edwin Vincent de Valu le premier. Editeur chargé de la collection  » Développement personnel  » chez Panderic, il est pourtant incapable d’arrêter de fumer, collectionne les frustrations au travail et partage sa vie avec une désespérante écervelée. Sommé de dénicher le best-seller de la rentrée, Edwin, au pied du mur, n’a plus qu’à publier le manuscrit qu’il vient de jeter. Mais comment deviner que cet innocent manuel du bonheur, écrit par un mystérieux gourou, va réellement connaître le succès et faire grimper les ventes à toute allure ? Rapides comme la peste, la joie et la satisfaction contaminent très vite la planète, fléaux menaçant l’humanité…

Affichage de 13–24 sur 1357 résultats