Littérature française

Affichage de 1–12 sur 632 résultats

  • Monica Sabolo

    CRANS-MONTANA

    BROCHÉ 6,00

    Dans les années 60, à Crans-Montana, une station de ski suisse, des garçons observent, de loin, trois jeunes filles qui les fascinent : les trois C. Chris, Charlie et Claudia. Elles forment une entité parfaite, une sorte de constellation. Claudia, cheveux blonds, hanches menues, sourire enjôleur. Chris, boucles brunes, peau mate, ongles longs comme des griffes. Charlie, cheveux noirs, petits seins, longues jambes. Pour ces garçons elles sont un rêve impossible. Pendant les vacances d’été ou d’hiver, sur les pistes, à la piscine ou dans les night-clubs ils les regardent, sans jamais les aborder. Les années passent. Leur souvenir les poursuivra, comme un amour fantôme.Les voix des garçons, puis des filles déroulent les destinées d’une jeunesse, dorée en apparence, mais qui porte les secrets, les fautes et l’indifférence des générations précédentes. Durant près de trente ans, tous tenteront de toucher du doigt quelque chose de plus grand, l’amour, la vérité, ou simplement le sentiment d’exister. Mais des espoirs romantiques de l’adolescence à l’opulence glacée des années fric, la vie glisse entre leurs doigts.

  • Erik Orsenna

    LONGTEMPS

    POCHE 3,50

    Il était une fois Gabriel, un homme marié et fidèle. Pour fuir les tentations, il se consacrait exclusivement à son métier de paix et de racines : les jardins.Que Dieu soit maudit et tout autant célébré dans les siècles des siècles ! Par jour de grand froid, une passion arrive à notre Gabriel. Elle s’appelle Elisabeth, c’est la plus belle femme du monde.Hélas, deux enfants l’accompagnent et un époux l’attend : commencent le miracle et la douleur de l’adultère durable.Non les frénésies d’une passade, mais trente-cinq ans d’un voyage éperdu à Séville, Gand et Pékin.Voici le portrait de cet animal indomptable et démodé : un sentiment.

  • Jean-Louis Fournier

    LE CV DE DIEU

    POCHE 3,00

    Après avoir créé le ciel, la Terre, les animaux et l’homme, Dieu commença à s’ennuyer. Il lui fallait de l’activité. Il décida de chercher du travail et comme tout un chacun, il rédigea son curriculum vitae…

  • Honoré de Balzac

    LA COUSINE BETTE

    POCHE 3,50

    Lorsque, en 1846, Balzac publie La Cousine Bette, le roman doit constituer avec Le Cousin Pons le diptyque des Parents pauvres, l’unet l’autre accablés d’injures. Mais à la diffé-rence de Pons, qui sera le vieux musicien plein de c?ur, dès l’origine La Cousine Bette devait voir la vieille fille disgraciée se venger de ses douleurs, ce qu’elle fera jusqu’à la ruine des siens.Le premier projet s’est cependant élargi. Non seulement parce que les amours du baron Hulot vieillissant font de La Cousine Bette un roman érotique, et la dénonciation des affairistes dans le Paris de la monarchie de Juillet un roman de l’argent, mais parce que Balzac, renouvelant ses habitudes narratives pour mieux rivaliser avec les feuilletonistes, écrit là un livre d’action – un livre sombre, aussi, et qui n’écarte ni les ressorts ni les rebondissements du roman noir.

  • Didier Van Cauwelaert

    JULES

    POCHE 3,50

    « A trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide, c’est une catastrophe. Il perd son rôle, son but sur terre. En plus, on les sépare. Alors, il se raccroche à moi. En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi, mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu’une obsession – la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le c?ur. » Entre une miraculée de la chirurgie et un vendeur de macarons, une histoire de renaissance mutuelle et de passion volcanique orchestrée, avec l’énergie du désespoir, par le plus roublard des chiens d’aveugle.  Une adorable histoire d’amour en forme de conte de fées. Héléna Villovitch, Elle Une comédie romantique, réjouissante, pleine de surprises ! Pierre Vavasseur, Le Parisien On aime compter au panthéon des lettres françaises un maître de la  « feel-good fiction », ces romans qui font du bien. Julie Malaure, Le Point

  • Laetitia Colombani

    LA TRESSE

    POCHE 3,50

    Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est réservé et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.Difficile de ne pas être touché par ce très joli récit. Estelle Lenartowicz, Lire.Laetitia Colombani maîtrise à l’évidence l’art de la narration. Florence Bouchy, Le Monde des livres.Un roman dans lequel il y a tout. François Busnel, La Grande Librairie.    Prix Relay des voyageurs.

  • Arnaud LE GUILCHER

    PAS MIEUX

    POCHE 3,50

    Quinze ans après En moins bien, Emma revient… avec le fiston !  » Une tornade d’humour ! Il fait pétiller les mots, rire les phrases, et fondre de tendresse  » Gérard COLLARD – France 5  » Un univers totalement à part, totalement unique…  » Julie BACQUES – France 2  » Doté d’un sens de la formule proprement bluffant, doué d’une imagination kalachnikov, Arnaud Le Guilcher vous fait tourner les pages avec frénésie.  » Patrick Williams – ELLE  » Pour remettre un peu d’ordre dans le chaos, il n’y a pas mieux que Le Guilcher.  » Pierre Vavasseur – Le Parisien / Aujourd’hui en France

  • David LELAIT-HELO

    SUR L’ÉPAULE DE LA NUIT

    POCHE 3,00

    Le petit garçon l’a bien compris : cette vieille dame aux cheveux de neige n’a rien d’ordinaire. C’est une fée, avec des soleils plein la tête, une mamie silencieuse qui, sur un lit d’hôpital, attend sa dernière visite pour enfin livrer son secret. Née avant 1900, elle a traversé tout le XXe siècle. Pourtant, seules vingt-quatre heures ont vraiment compté. Vingt-quatre heures d’un été brûlant pour illuminer une vie entière. Puis l’offrir aux autres, comme autant de chemins d’espérance.  » Un roman plein d’une poésie et d’une sagesse qui font du bien. « Laurent Fialaix – Questions de femmes

  • Jean Hatzfeld

    LA LIGNE DE FLOTTAISON

    POCHE 3,50

    Article en solde !1 unité(s) de cet article soldée(s) à partir du 20 janvier 2021 8h (uniquement sur les unités vendues et expédiées par Amazon)Frédéric est grand reporter à Libération. De retour de Tchétchénie, il retrouve sa fiancée, le charme de la vie parisienne, les cafés, les amis, le journal… Passionné, instinctif, angoissé, il ne sait plus où est sa place, sa vérité. Faut-il repartir au risque de perdre celle qu’il aime ? Né en 1949 à Madagascar, Jean Hatzfeld est écrivain et journaliste. Il a couvert de nombreux événements, dont le conflit yougoslave et le génocide rwandais. Il est l’auteur de Dans le nu de la vie et d’ Une saison de machettes, disponibles en Points.  » La justesse de son propos tient à la réussite du pari romanesque, touchant dans la fébrilité même d’une écriture sur le vif et distanciée, agitée et triste à la fois. « Les Inrockuptibles

  • Tina SESKIS

    PARTIR

    POCHE 4,00

    Un mari apparemment charmant. Un fils adorable. Une maison ravissante. Emily Coleman est une femme comblée. Pourtant, un beau matin, elle prend le train pour Londres, bien décidée à tout laisser derrière elle. C’est désormais sous l’identité de Catherine Brown qu’elle partage un appartement miteux avec des colocataires et occupe un travail sans avenir. Elle n’aspire désormais qu’à une seconde chance. Mais qu’est-ce qui a pu la pousser à abandonner une vie qui semblait si parfaite ? Quel est ce secret qu’elle protège avec tant de force ?  » Ce thriller psychologique haletant est la découverte d’un nouveau talent.  » Madame Figaro  » Un page-turner brillamment écrit que vous ne lâcherez pas, avec la promesse de nuits blanches ou de stations de métro manquées.  » Metronews

  • Emmanuelle POINGER

    ONZE NOUVELLES À LIRE SEULE, LES SOIRS DE MATCH DE FOOT…

    POCHE 3,00

    Mesdames, vous devez lire cet ouvrage écrit pour vous. Pourquoi ? Mais parce que votre mâle va bientôt vous abandonner… encore une fois. Pas pour une jolie blonde de dix ans votre cadette. Non, vos rivaux sont onze joueurs poilus qui courent après un ballon et se roulent par terre en hurlant ! Emmanuelle Poinger a toujours remarqué l’effet désastreux du foot sur la libido des hommes, ces zombis qui gardent l’œil rivé sur la lucarne alors que vous passez en guêpière et porte-jarretelles. Forte de ce constat, elle s’est amusée à imaginer onze histoires drôles et sensuelles pour que les femmes ne s’ennuient plus les soirs de match. De quoi oublier l’image de votre homme hagard entouré de restes de pizza et de canettes de bière. Vous le regarderez d’un autre œil une fois la télévision éteinte et le livre refermé…

  • Michel Bussi

    J’AI DÛ RÊVER TROP FORT

    POCHE 4,00

    Montréal, San Diego, Barcelone, Jakarta… Le quarté dans l’ordre. Sur le chemin de Roissy, Nathy s’interroge. Quelles sont les probabilités pour qu’on lui attribue, précisément, ces quatre destinations – les mêmes qu’il y a vingt ans ? Car l’hôtesse de l’air n’a jamais oublié cette parenthèse enchantée – quelques accords de guitare, un regard intense sous une casquette écossaise… Un rêve trop grand, trop fort – vingt ans déjà ! Quel dieu farceur s’ingénie donc ainsi à multiplier les coïncidences ? Quel dieu cruel, à vouloir tout détruire ? Est-il enfin l’heure d’affronter son passé ?  » Il ne nous laisse pas souffler jusqu’au dénouement, magistral.  » Le Parisien » Michel Bussi a innové en mêlant beaucoup d’amour et du suspense.  » LibérationDécouvrez la B.O. du roman chantée par Gauvain Sers, Que restera-t-il de nous ? sur le site internet de l’auteur

Affichage de 1–12 sur 632 résultats