B. Traven

Voici le seul résultat

  • B. Traven

    LE VISITEUR DU SOIR

    BROCHÉ -52% ! 4,00

    Le nom de B. Traven est pour toujours associé au célèbre film de John Huston, Le Trésor de la Sierra Madre, inspiré d’un de ses romans et où Humphrey Bogart devait trouver un de ses plus beaux rôles. Mais il ne faut pas oublier pour autant la quinzaine d’ouvrages qu’il a publiés, écrits tantôt en allemand, tantôt en anglais, et largement traduits dans le monde entier depuis le début des années trente. On le redécouvre aujourd’hui en France, et Le visiteur du soir, recueil de nouvelles ayant presque toutes pour cadre le Mexique, nous permet d’apprécier les diverses facettes de son talent. A travers le folklore, les légendes et les mystères de l’Amérique centrale, B. Traven passe du fantastique à l’humour noir, de la cocasserie pure à la psychologie la plus subtile. La plus longue nouvelle de ce livre « Macario », qui reprend le thème de Faust, est considérée comme un des chefs-d’oeuvre de la littérature américaine.Qui était donc B. Traven ? Malgré de très récentes recherches, le mystère demeure. Il serait né en Allemagne, et y aurait été mêlé aux mouvements révolutionnaires de 1919. Il émigre aux Etats-Unis où, à partir de 1926, ses livres remportent un grand succès. Il vit ensuite au Mexique sous une trentaine de noms différents. Le président mexicain Lopez Mateos a officiellement démenti en 1960 être B. Traven. On avait déjà supposé que c’était Ambrose Bierce, Jack London qui aurait laissé beaucoup d’inédits, ou encore le fils naturel de l’empereur Guillaume II… L’état mexicain lui a, en tout cas, fait des funérailles nationales le 16 mars 1969.

Voici le seul résultat