Boutique

3 résultats affichés

  • Régis de Sa Moreira

    LE LIBRAIRE

    POCHE 3,00

    ? Vous l?avez lu ?? Oui, dit le libraire.? Moi aussi, répondit le jeune homme.Le libraire lui sourit. Le jeune homme prit confiance 😕 Mais je l?ai offert à quelqu?un? à qui je n?aurais pas dû l?offrir.? C?est difficile d?être sûr de ces choses-là, répondit le libraire.? Oui, dit le jeune homme.? Ne désespérez pas, dit encore le libraire. Certains livres sont à retardement?

  • Régis de Sa Moreira

    MARI ET FEMME

    POCHE 3,00

    La première chose qui t’étonne lorsque tu ouvres les yeux c’est le plafond de votre chambre. Ça fait des mois que tu dors dans le salon. Tu ne comprends pas. Tu tournes la tête sur le côté, ta femme n’est pas dans le lit. Mais ses longs cheveux blonds s’étalent sous ta joue. Tu ne comprends pas du tout. Tu montes une main pour te gratter la barbe. Ta barbe a disparu. Tu ne respires plus. Tu descends ta main sous le drap. Tu cherches quelque chose entre tes jambes. Tu ne trouves rien. Tu te redresses d’un coup. Tu te tournes vers l’armoire à glace. Tu cries. Ta femme crie à ta place.Loufoque et jubilatoire, Mari et femme du jeune écrivain brésilien Régis de Sá Moreira explore le couple avec humour et mélancolie. Le Vif, L’Express.

  • Régis de Sa Moreira

    ZÉRO TUÉS

    POCHE 3,00

    Joseph se leva du canapé. Il s’approcha de son frigidaire, ouvrit le congélateur et s’y accouda. »T’as trouvé qu’elle allait bien ?– Autant que possible, répondit Françoise.– C’est-à-dire ?– C’est-à-dire qu’on vit dans un monde pourri, dégueulasse, que tout… presque tout, pour peu qu’on le regarde de près, est à gerber, mais qu’elle doit bien s’en accommoder.– La routine, quoi.– La routine. »C’est une histoire incroyable, au charme fou, et qui commence et finit plutôt mal…Et, pourtant, on se sent gai et le c?ur léger, le sourire aux lèvres du début à la fin. Elle.On se laisse vite prendre par cette comédie aux accents désespérés, ces éclats de rire brisés, cette manière d’emballer la tristessedans un arc-en-ciel d’émotions.Michel Abescat, Télérama.

3 résultats affichés