Boutique

6 résultats affichés

  • Marie Desplechin

    MAUVE

    BROCHÉ -49% ! 3,50

    Mais… mais qu’est-ce qui se passe, en ce moment ? Pome est d’une humeur terrible, Verte va s’enfermer dans sa chambre. On les connaît pourtant, cela ne leur ressemble pas du tout. Une crise d’adolescence ? Ce serait trop facile. La fatigue ? Certainement pas. Lorsque Pome revient des cours avec un bleu au visage, le doute n’est plus permis : quelque chose ne va pas. Depuis l’arrivée d’une nouvelle au collège, tout semble détraqué. Une nouvelle… quelle nouvelle ? Verte et Pome ne veulent absolument pas en parler. Dès que l’on prononce son nom, une scolopendre surgit ! Et que fait la police dans ces cas-là ? Et que font les sorcières ?

  • Marie Desplechin

    POME

    BROCHÉ -49% ! 3,50

    Les choses pourraient être simples pour Verte, désormais bien entourée. Bien sûr, elles ne le seront pas. Car Soufi, son meilleur ami, déménage, et Gérard, son père tout neuf, a un père, lui aussi : Raymond, un ancien commissaire de police. Verte pleure, Verte rit, Verte se sent seule. Heureusement, une fille vient d’emménager avec sa mère dans le bâtiment B. C’est Pome. Verte se dit que c’est un nom parfait pour une alter ego, une future meilleure amie, une pareille en tout. En tout ? Même en sorcellerie ?

  • Marie Desplechin

    VERTE

    BROCHÉ -53% ! 3,50

    À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

  • Marie Desplechin

    DRAGONS

    POCHE 3,50

    Pascale est hantée par des visions, Georges par son passé. Damien est obsédé par les femmes, et Vanessa par son mari. Mélanie est très seule. Ils ont été voisins, se connaissent à peine, mais s’apprécient. Par envie de fuir le quotidien ou de séduire, ils partent ensemble en Bretagne le temps d’un week-end. Maris, femmes et amants se découvrent sur une île où chacun affronte le dragon de l’autre… Marie Desplechin, née en 1959, vit à Paris. Ses livres Trop sensibles, Un pas de plus, Sans moi (adapté au cinéma par Olivier Panchot en 2007), Le Sac à main et La Vie sauve, écrit avec Lydie Violet (prix Médicis essai 2005), sont disponibles en Points.  » Avec Dragons, oscillant entre réel et surnaturel, Marie Desplechin va voir de l’autre côté du miroir si on y est. « L’Express

  • Marie Desplechin

    TROP SENSIBLES

    POCHE 3,50

    NOUVELLES Celle-ci envisage de divorcer à cause d’un mal de mer, celle-là crache des haïkus vengeurs dans des dîners crétins, cette autre déteste les rivales trop jeunes et trop blondes… Huit femmes, huit regards tour à tout inquiets, graves et amusés sur les petites folies du quotidien : une rupture se dessine, un changement de cap s’impose, une révélation surgit – dans chacune de ces nouvelles, une femme choisit. Marie Desplechin, née en 1959, vit à Paris. Ses livres Dragons, Un pas de plus, Sans moi (adapté au cinéma par Olivier Panchot en 2007), Le Sac à main et La Vie sauve, écrit avec Lydie Violet (prix Médicis essai 2005), sont disponibles en Points.  » Elles ont du chien, les héroïnes de Desplechin. Elles partent, elles picolent, elles trompent. Et c’est pour elles qu’on aime le livre de Marie. « L’Express

  • Marie Desplechin

    VERTE

    BROCHÉ 4,00

    À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

6 résultats affichés