Boutique

7 résultats affichés

  • Gabriel Garcia Marquez

    LA MALA HORA

    POCHE -49% ! 3,50

     » Un village colombien, qui a connu la guerre civile, vit en paix depuis que le maire a rétabli l’ordre par la terreur. Mais, un soir, les premiers tracts anonymes apparaissent sur quelques portes. Celui que lit César Montero l’amène aussitôt à tuer. Et les tracts se multiplient, semant la discorde dans les familles, ravivant les haines, réveillant dans la mémoire de chacun les combines, les exactions, les crimes commis dans le passé.Le curé Angel, d’abord indifférent, demande finalement au maire de prendre des mesures d’autorité devant ce  » cas de terrorisme contre l’ordre moral « . Rien n’empêche les tracts de proliférer. Le maire décide de revenir à la répression. La paix mensongère est terminée, le village est retourné à son enfer quotidien.Un mélange d’apathie et de violence qui laisse dans nos esprits un arrière-goût de sang et de désespoir. Un roman puissant.Valérie Hanotel, Le Figaro Madame. « 

  • Gabriel Garcia Marquez

    CENT ANS DE SOLITUDE

    POCHE 3,50

    Cent Ans de solitude. Epopée de la fondation, de la grandeur et de la décadence du village de Macondo, et de sa plus illustre famille de pionnier, aux prises avec l’histoire cruelle et dérisoire d’une de ces républiques latino-américaines tellement invraisemblables qu’elles nous paraissent encore en marge de l’histoire, Cent Ans de solitude est ce théâtre géant où les mythes, comme chez Homère, Cervantes ou Rabelais. Chronique universelle d’un microcosme isolé du reste du monde – avec sa fabuleuse genèse, l’histoire de sa dynastie, ses fléaux et se guerres, ses constructions et ses destructions, son apocalypse –  » boucles de temps  » refermée dans un livre où l’auteur et le dernier de sa lignée de personnages apparaissent indissolublement complices, à cause de  » faits réel auxquels personne ne croit plus mais qui avaient si bien affecté leur vie qu’ils se trouvaient tous deux, à la dérive, sur le ressac d’un monde révolu dont ne subsistait que la nostalgie « .  » Gabriel Garcia Marquez a atteint l’expression la plus parfaite et la plus pathétique de la solitude de l’homme sud-américain.  » Le Monde  » Cent Ans de solitude est un chef-d’œuvre et certainement l’un des meilleurs romans latino-américains à ce jour. Marquez a réussi non seulement un best-seller, mais un best-seller qui mérite son succès.  » Times

  • Gabriel Garcia Marquez

    DE L’AMOUR ET AUTRES DÉMONS

    POCHE 3,00

     » En 1942, au cours de travaux dans un couvent d’Amérique latine, sont mis au jour les restes d’une adolescente, Sierva Maria de Todos los Angeles. Sa splendide chevelure mesure vingt-deux mètres de long…Le romancier du Général dans son labyrinthe aurait-il tiré cette étrange découverte de sa flamboyante imagination ? Réelle ou fictive, en tout cas, elle est le point de départ d’une singulière histoire d’amour, dans le cadre joyeux, coloré, décadent de Carthagène des Indes, au milieu du XVIIIe siècle.Fille unique du marquis de Casalduero, Sierva Maria a douze ans lorsqu’elle est mordue par un chien couleur de cendre, portant une lune blanche au front.Soupçonnée de rage ou de possession diabolique, enfermée au couvent par l’Inquisition, elle vivra avec son exorciste, Don Cayetano Delaura, une passion folle, destructrice, forcément maudite…Dans ce nouveau chef-d’?uvre à la croisée de l’histoire et de la légende, du mysticisme et de l’érotisme, Gabriel García Marquez recule les frontières du  » réalisme magique  » dont il est l’inventeur.

  • Gabriel Garcia Marquez

    JOURNAL D’UN ENLÈVEMENT

    POCHE 3,00

    Entre août 1990 et juin 1991, le  » Cartel de Medellin  » fait enlever et séquestrer huit journalistes colombiens. Son but : empêcher l’extradition de plusieurs narco-trafiquants vers les Etats-Unis. Le drame se dénouera avec la reddition du chef du Cartel, mais deux otages – deux femmes – auront été abattus.C’est cette histoire d’un affrontement décisif entre un gouvernement démocratique et la mafia la plus puissante de ce temps, véritable Etat dans l’Etat, qu’a choisi de conter le romancier de Cent Ans de solitude, prix Nobel de littérature en 1982. S’appuyant sur les témoignages des protagonistes – en particulier une femme, Maruja Pachon, et son mari, Alberto Villamizar, dont le rôle sera décisif – le grand romancier du  » réalisme magique  » dépeint ici une réalité qui, pour une fois, dépasse la fiction. Les otages et leurs familles, les policiers, les tueurs et les hommes de main, le Président et ses conseillers, les journalistes jouent tour à tour ou simultanément leur rôle dans une négociation difficile, à l’issue incertaine, donnant à cette chronique de morts conjurées la tension haletante d’un thriller.

  • Gabriel Garcia Marquez

    VIVRE POUR LA RACONTER

    POCHE 4,00

     » La vie n’est pas ce que l’on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s’en souvient « , écrit Gabriel García Márquez en exergue à ce livre de mémoires d’enfance et de jeunesse.Dans ce roman d’une vie, l’auteur fait revivre, à chaque page, les personnages et les histoires qui ont peuplé son oeuvre, du monde magique d’Aracataca à sa formation au métier de journaliste, des tribulations de sa famille à sa découverte de la littérature et aux ressorts de sa propre écriture.De ce fourmillement d’histoires où les figures hors du commun, les rencontres, les nuits blanches tiennent la plus grande place, surgit peut-être le plus romanesque des livres de Gabriel García Márquez. On y retrouve l’émerveillement de cette Colombie cruelle et fascinante où la nature, le pouvoir, l’alcool, les femmes et les rires ont un goût de folie : celui-là même de Cent ans de solitude et de L’Amour aux temps du choléra.

  • Gabriel Garcia Marquez

    L’AMOUR AUX TEMPS DU CHOLÉRA

    POCHE 3,50

    À la fin du xixe siècle, dans une petite ville des Caraïbes, un jeune télégraphiste pauvre et une ravissante écolière jurent de se marier et de vivre un amour éternel. Durant trois ans ils ne vivent que l’un pour l’autre, mais Fermina épouse Juvenal Urbino, un jeune et brillant médecin. Alors Florentino, l’amoureux trahi, se mue en séducteur impénitent et s’efforce de se faire un nom et une fortune pour mériter celle qu’il ne cessera d’aimer, en secret, cinquante années durant. L’auteur de Cent ans de solitude et de Chronique d’une mort annoncée, prix Nobel 1982, donne libre cours à son génie de conteur, à la richesse de son imagination et à l’enchantement baroque de son écriture.

  • Gabriel Garcia Marquez

    DOUZE CONTES VAGABONDS

    POCHE -60% ! 2,50

    Une femme prise en auto-stop par l’autobus d’un asile d’aliénés se retrouve internée. Un Colombien fait le siège du Vatican avec le cadavre imputrescible de sa fille, qu’il voudrait faire béatifier. Dix-sept Anglais sont empoisonnés à Naples par une soupe aux huîtres…Le romancier de L’Amour aux temps du choléra, prix Nobel de littérature, se révèle aussi doué pour la nouvelle que pour l’épopée. Chacun des récits de ce livre nous entraîne en quelques pages au c?ur de situations ahurissantes, où le  » réalisme magique  » cher à l’écrivain colombien imprègne tour à tour Vienne, Naples, Genève, Barcelone…

7 résultats affichés