Boutique

3 résultats affichés

  • Éric Fottorino

    BAISERS DE CINÉMA

    POCHE -54% ! 3,50

    « Je ne sais rien de mes origines. Je suis né à Paris de mère inconnue et mon père photographiait les héroïnes. Peu avant sa mort, il me confia que je devais mon existence à un baiser de cinéma. » Photographe de plateau, le père de Gilles Hector a le don de pressentir chez les comédiens leurs moments d’abandon. Il sait saisir sur leurs visages une défaillance, une colère muette, la trace infime d’un incident de tournage. Après sa mort, Gilles hérite de sa sensibilité à la lumière, mais aussi de questions sans réponse. C’est alors qu’il retrouve Mayliss, croisée le jour de la mort de son père deux ans auparavant. Petit à petit, leur relation prend forme et Gilles vit à l’envers de sa vie… Éric Fottorino offre à son huitième roman des mots doux, presque fragiles, pour rendre hommage au cinéma, pour raconter un temps où l’amour peut encore apparaître comme un jeu risqué.

  • Éric Fottorino

    JE PARS DEMAIN

    BROCHÉ 3,50

     » Pourquoi s’aligner dans une compétition si rude, parmi des coureurs professionnels le plus souvent très jeunes et en pleine possession de leurs moyens, ambitieux, avides de victoires, des gars qui font carrière, moi qui ne suis qu’un dilettante animé par des songes ? A mesure que la course approche, j’essaie de répondre à cette question que l’on m’a posée cent fois, et à laquelle je n’ai jamais répondu que par bribes laconiques, avec des mots simples, toujours les mêmes : la passion, le défi, l’envie de réaliser un rêve de gosse. Quand on a agité sous mes yeux comme un hochet le Grand Prix du Midi Libre, je n’ai pu résister à l’appel venu de mes jeunes années « . Alors qu’il vient de dépasser les quarante ans, Eric Fottorino décide de courir le Grand Prix du Midi Libre. Commence une préparation exigeante et enivrante. Dans ce journal, il consigne ses joies et ses douleurs, les exploits et les coups durs.

  • Éric Fottorino

    CARESSE DE ROUGE

    BROCHÉ 3,50

    Le jour où Colin a fait ses premiers pas au milieu du salon, entre la table basse et le canapé, Marie est partie. Elle a laissé son enfant avec Félix. C’était entendu comme ça. Ensemble, le père et le fils se sont inventé une famille en convoquant dans l’appartement désert des ombres chinoises, des personnages de dessins animés. Colin a grandi et Félix avec lui. Lorsque Colin a réclamé sa maman, Félix a dû trouver des réponses, tout seul. Jamais il n’aurait imaginé regarder son petit garçon avec les yeux d’une mère. Jusqu’où un père peut-il se travestir, face aux exigences d’un enfant qui dit : ‘ Je veux maman ‘ ?

3 résultats affichés