Livres de référence

Voici le seul résultat

  • Jean-Yves Tadié

    LE ROMAN D’AVENTURES

    POCHE 4,50

    Un roman d’aventures n’est pas seulement un roman où il y a des aventures ; c’est un récit dont l’objectif premier est de raconter des aventures, il ne peut exister sans elles. L’aventure est l’irruption du hasard, ou du destin, dans la vie quotidienne, où elle introduit un bouleversement qui rend la mort possible, probable, présente, jusqu’au dénouement qui en triomphe – lorsqu’elle ne triomphe pas. La structure du roman d’aventures reprend celle du roman du temps : au Moyen Age, celle de la chronique, qui additionne librement les épisodes ; à l’âge moderne, cette liberté qui fait attendre le dénouement d’un coeur léger, est maintenue par le roman picaresque espagnol, puis anglais ; mais au XIXe siècle, le roman ne se consacre désormais qu’à une seule aventure qui organise le genre avec une rigueur qui depuis lors est la sienne. L’aventure est liée au futur – le lecteur sait que, mais il ne sait pas quoi -, le lecteur brûle de s’autoriser à faire ce qu’il redoute le plus par ailleurs ; le lecteur, enfin, sait que la mort est l’enjeu implicite, mais indéterminé car il ignore où et comment elle surgira. Tout dans la narration est organisé en fonction du lecteur. La phénoménologie de la lecture est donc au coeur de l’étude du genre. Cet ouvrage est devenu la synthèse de référence sur un genre qui revient fortement en littérature.

Voici le seul résultat