LES DÉSASTREUSES AVENTURES DES ORPHELINS BAUDELAIR

Affichage de 13–15 sur 15 résultats

  • Lemony Snicket

    TOUT COMMENCE MAL

    POCHE 3,50

    Cher lecteur, Je regrette fort de devoir le dire, mais le livre que voici ne contient rien de plaisant. Il raconte la triste histoire de trois enfants qui ont toutes les déveines et collectionnent les calamités. Dans ce seul volume, ils vont affronter un sinistre personnage, de hideux habits qui grattent, un épouvantable incendie, un complot pour dérober leur héritage et de la bouillie froide au petit déjeuner. Pour ma part, je me suis fait un devoir de relater ces funestes épisodes, mais rien ne t’interdit, cher lecteur, de remettre ce livre où tu l’as pris et d’en choisir un plus joyeux. Avec mes sentiments respectueux. Lemony Snicket.

  • Lemony Snicket

    CAUCHEMAR À LA SCIERIE

    BROCHÉ 6,50

    Cher lecteur,J’espère pour toi que tu n’as pas choisi ce livre en te disant :  » ça a l’air drôle ; je vais me régaler !  » Si tel est le cas, un conseil : remets-le en place, et vite. Car, de tous les épisodes désolants de la triste vie des orphelins Baudelaire, celui-ci pourrait bien pulvériser les records de tristesse et de désolation. Violette, Klaus et Prunille se retrouvent à La Falotte, où leur nouveau tuteur est le patron de la scierie Fleurbon-Laubaine, et derrière chaque bûche (ou presque) est embusquée une calamité. À titre d’exemple, dans ces pages, ils vont avoir affaire à une pinceuse géante, à d’abominables casseroles, à de la fumée de cigare qui parle, à un mystérieux cas d’hypnose, à des kilos de chewing-gums et à des bons de réduction. J’ai fait serment, pour ma part, de relater jusqu’au bout les misères endurées par ces trois enfants, mais ce serment n’engage que moi. De ton côté, cher lecteur, si tu préfères les histoires moins sombres, libre à toi de choisir quelque chose de plus réjouissant. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket

  • Lemony Snicket

    L’ARBRE AUX CORBEAUX

    BROCHÉ 7,50

     » Cher lecteur, je mettrais ma main au feu que tu as pris ce livre par mégarde ; aussi, je t’en conjure, remets-le où tu l’as pris. Nul être normalement constitué ne saurait prendre plaisir à ce lugubre récit, relatant par le menu le bref séjour des orphelins Baudelaire dans la sinistre petite ville de V D. C. Honnêtement, je vois mal qui pourrait souhaiter lire ces pages truffées de détails détestables, tels qu’une fontaine crachouillante, des corbeaux marmottant dans leur bec, un journal bourré d’erreurs, une foule en colère, des chapeaux farfelus et une montagne de vaisselle sale. Je me suis fait un devoir sacré de coucher sur le papier le résultat de mes enquêtes sur la vie tourmentée de Violette, Klaus et Prunille Baudelaire, mais je comprendrais parfaitement, cher lecteur, que tu te fasses un devoir sacré de lire quelque chose de plus léger. Avec mes sentiments respectueux.  » Lemony Cricket

Affichage de 13–15 sur 15 résultats