Boutique

8 résultats affichés

  • Madeleine Chapsal

    LES ROSES DE BAGATELLE

    POCHE 3,00

    Dans le bouillonnement des années 1950, c’est un amour fou qui explose entre un homme marié et une femme qui ne l’est pas. Tous deux ont la trentaine et Mathilde nous raconte sa joie d’aimer et d’être aimée.Mais son amant l’avertit qu’ils ne vivront jamais ensemble : si Léonard vient la voir tous les jours, il rentre tous les soirs dans son propre foyer, de l’autre côté de la Seine.Cet impossible et nostalgique amour est vécu vit dans le climat fiévreux et romanesque de la France d’après-guerre, laquelle se voulait si fortement  » nouvelle « . Ce roman nous en restitue le charme par la grâce de ces deux amants qui s’en vont tous les jours dans la sublime roseraie de Bagatelle, à la recherche de la  » rose bleue « . Comme s’ils avaient l’éternité devant eux.Mais peut-être l’ont-ils…

  • Madeleine Chapsal

    CET HOMME EST MARIÉ

    POCHE 3,00

    Meurtrie par la rupture d’une liaison de sept années avec un homme marié – elle a vainement espéré son divorce -, Michelle s’est juré de ne plus jamais tomber dans ce piège. Or cet été-là, chez son amie Roselyne, au bord de la mer, apparaît Joseph. Marié lui aussi.Après tout, que risque-t-elle ? N’est-elle pas prévenue, donc à l’abri ? Michelle va se laisser approcher, cependant que Roselyne, concertiste de talent, tombe dans les bras d’un de ses élèves, jeune et ardent…Persuadées d’être à l’âge des liaisons bien maîtrisées, les deux femmes vont se griser de plaisirs faciles, nous entraînant dans un roman vif et gai où il n’est question que d’amour, impudique et même libertin. Jusqu’au moment où à la musique des corps se mêle celle des coeurs.

  • Madeleine Chapsal

    LES AMOUREUX

    POCHE 3,00

    Roses trémières, maisons blanches, plages blondes ! Qu’il semble doux et sans danger, le temps dun été, sur une petite île de l’Atlantique, de tout oublier pour ne songer qu’à soi et qu’à l’amour !Chacun se rue sans retenue vers l’aventure avec la fougue, la passion, ou le savoir-faire de son âge. Les plus jeunes, comme Jean-Marc et Cécile, découvrent la brutalité du coup de foudre, les affres de la jalousie, la souffrance des brouilles, le bonheur des retrouvailles. Du côté des parents, Marceline et Jérôme se croient à l’abri des pires orages, mais lorsque survient Antoine, l’ancien amour de Marceline, à nouveau c’est la déchirure…Quant à la belle Marianne, sa liaison avec un homme marié la laisse trop seule le temps des vacances. Va-t-elle en profiter pour céder à l’attrait d’une aventure sans lendemain avec un artiste, un véritable séducteur ?L’été est la saison des rencontres faciles… à la rentrée, on aura tout oublié de ces surprises à ciel ouvert.Est-ce si sûr ? On ne s’amuse pas avec l’amour, quel que soit son âge, car nul ne le maîtrise et il lâche rarement ses proies.La romancière de La Maison de jade et du Foulard bleu nous offre une nouvelle escapade, cruelle et tendre, dans le champ ensoleillé des passions.

  • Madeleine Chapsal

    DEUX FEMMES EN VUE

    POCHE 2,50

    Enfin parvenues au sommet de leur réussite, l’une en tant qu’écrivain, l’autre à la tête de sa maison de couture, Léonore Duval et Georgine Mallet sont, depuis longtemps, amies intimes.Vivant à Paris dans le même quartier, elles se voient et se téléphonent presque tous les jours pour se raconter leur passé, leur présent, s’amusant ensemble de ce qui leur arrive. Tout change si vite autour d’elles ! Alors, que pourrait-il encore leur arriver, à elles qui ont tout eu, à ce qu’il semble ?Un homme.Ce sera Nicolas Charpentier, plus jeune qu’elles. D’abord séduit par Léonore, il succombe également au charme de Georgine, pour bientôt ne plus savoir laquelle préférer : le voici, à son corps défendant, avec deux femmes en vue ! Et d’autant plus en vue qu’elles sont toutes deux célèbres. L’amitié des deux femmes va-t-elle survivre à ce cyclone ?

  • Madeleine Chapsal

    LA FEMME SANS

    POCHE 2,50

     » Je suis une femme sans – c’est-à-dire une femme sans enfant.Longtemps je n’en ai pas souffert, du moins du fait des autres : après tout, jusqu’à un certain âge on peut encore se reproduire. Mais, quand la réalité de ma stérilité a été avérée, a commencé la lente, insidieuse, inflexible répudiation. De la part des hommes, déjà, qui, pour la plupart, veulent une descendance et considèrent pardessus tout ‘‘ la mère de leurs enfants ’’. De la part des frères et s?urs, qui cherchent à vous déshériter et parfois y parviennent, puisque vous êtes incapable de transmettre à ceux de votre sang. Or la femme sans est indispensable à une société. Elle a un rôle, une fonction : elle gère, éduque, informe, elle est la confidente des couples et surtout des enfants.Et elle crée : nos plus grandes artistes étaient et sont souvent des femmes sans.Continuer à la persécuter ou à la rejeter comme aux temps anciens relève de l’antiféminisme primaire et va contre le bonheur de tous.Ce livre est le récit de mon histoire et de celle de bien d’autres qui, souvent, souffrent comme moi. « 

  • Madeleine Chapsal

    DANS LA TEMPÊTE

    BROCHÉ 2,50

    Melissa, la Parisienne, vient passer les fêtes chez sa tante Antonia, en Charente. Tout va bien jusqu’au soir du 27 décembre où – sans préavis – c’est la tempête !Des forêts entières sont emportées, des arbres centenaires déracinés, dont le cèdre de leur jardin. L’eau, l’électricité, le téléphone – le confort et le nécessaire – disparaissent. Dans cette désolation, Melissa découvre la solidarité, également l’égoïsme, la jalousie, la haine.Un homme n’est pas comme les autres : Serge Hemlay. Nouveau propriétaire terrien, quoique ruiné lui-même par la tempête, il reste secourable à ses voisins. Toutefois, il ignore Melissa. Parviendra-t-elle à le séduire ? Tous deux, divorcés, craignent de retomber sous l’emprise de l’amour.Mais qui peut résister aux tempêtes du coeur ? aux ouragans de la passion ?

  • Madeleine Chapsal

    UN BOUQUET DE VIOLETTES

    POCHE 2,50

    C’est pour protéger les vieilles dames fortunées, leur sac à main et leurs bijoux, qu’Armand a créé l’agence Mâle-escorte, qui leur fournit des gardes du corps aussi aimables que rassurants. Et voilà que plusieurs de ses clientes sont agressées, certaines assassinées !Deux enquêteurs vont tenter de découvrir le coupable : l’inspecteur Lavialle et mademoiselle Groseille, détective privée, qui ne détesterait pas coiffer l’inspecteur au poteau…L’auteur de La Femme en moi et d’Une soudaine solitude a décidément plus d’une corde à son arc. Comme elle l’a fait déjà avec Reviens, Simone !, elle nous entraîne ici dans une enquête policière fertile en rebondissements, et, malgré quelques meurtres, imprégnée de tendresse et d’humour. Un tour de force !

  • Madeleine Chapsal

    LA FEMME ABANDONNÉE, D’APRÈS UNE NOUVELLE DE BALZAC

    2,00

    LGF

8 résultats affichés