Boutique

3 résultats affichés

  • Justine Lévy

    LA GAIETÉ

    POCHE 3,50

    Avec un enfant on ne peut plus se permettre d’être triste, un point c’est tout. D’ailleurs j’aurai bientôt plus le temps, plus l’énergie, plus force. Et puis j’en ai bien fait le tour, de la tristesse, j’ai bien tout compris, je sais qu’elle n’est pas liée au présent, qu’elle n’est pas née non plus avec le grand chagrin d’il y a dix ans, j’ai compris qu’elle vient de beaucoup plus loin, peut-être de Kuala Lumpur, mais qu’est-ce qui s’est passé à Kuala Lumpur ?J. L.La romancière témoigne d’une lucidité et d’une fragilité qui parlent à tous, et surtout à toutes. Delphine Peras, L’Express.Il y a cette écriture rapide, nerveuse, qui prend ici une nouvelle ampleur, qui ose. […] C’est un bonheur. Marie-Françoise Leclère, Le Point.

  • Justine Lévy

    RIEN DE GRAVE

    POCHE 3,50

    Tu t’attendais à quoi ? je lui ai dit. Tu crois que ça va être facile de me quitter ? Tu crois que je vais te laisser faire comme ça ? J’ai lancé le cadre par terre, le verre s’est brisé mais comme c’était pas assez j’ai bondi du lit et j’ai déchiré la photo […]. Il a eu l’air triste, plus de la photo déchirée que du fait de me quitter. […] Je ne savais pas encore que c’était la meilleure chose qui puisse m’arriver, qu’il me quitte. Comment j’aurais pu le savoir ? Il était toute ma vie, sans lui je n’existais pas.  » Un beau roman, au style sec, au propos lucide et dur.  » Josyane Savigneau, Le Monde.  » Une écriture à la fois cocasse, inventive, émouvante et d’une totale justesse.  » Évelyne Bloch-Dano, Marie Claire.  » Jamais peut-être l’écriture n’aura autant sauvé quelqu’un.  » Patrick Besson, Marianne.

  • Justine Lévy

    MAUVAISE FILLE

    3,50

    Le Livre de Poche

3 résultats affichés